Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Newstele

Site web d’actualités / Médias

Newstele

Front National : Plongée au coeur du parti de Marine Le Pen, ce mercredi soir sur D8

Front National : Plongée au coeur du parti de Marine Le Pen, ce mercredi soir sur D8

D8 propose ce mercredi soir à 20h50 dans En quête d'acutualité une plongée au coeur du Front National.

 

Depuis qu'elle est devenue présidente du Front National en 2011, Marine Le Pen s'efforce de casser l'image sulfureuse du FN, rompant ainsi avec la ligne suivie pendant des décennies par son père Jean Marie Le Pen, pourtant toujours président d'honneur du mouvement. Les dérapages antisémites ? Du passé. Les membres racistes ou islamophobes ? Ecartés d'emblée. Le parti à la flamme serait donc devenu fréquentable. D'après ceux qui veulent abolir le « système UMPS », il est aujourd'hui un parti laïc et démocratique dépourvu de toute dérive xénophobe.

 

La stratégie de dédiabolisation mise en oeuvre par le Front National a permis de banaliser le parti dans l'opinion et ainsi contribuer fortement à son ascension. Aux dernières élections municipales, le FN a raflé dix villes. Du jamais vu depuis 1995. Et à moins de trois semaines des élections européennes, le Front National est présenté comme le deuxième parti de France pour l'échéance électorale du 25 mai prochain. Les candidats du FN pourraient remporter de nombreux sièges au Parlement Européen.

 

Mais derrière cette vitrine jeune, moderne et irréprochable, comment le Front National fonctionne-t-il réellement ? Comment les équipes de Marine Le Pen s'y prennent- elles pour dé-diaboliser le parti d'extrême droite ? Jusqu'où cela va-t-il ? Derrière les déclarations d'intention, quels sont les actes ? Les idées xénophobes et racistes affichées autrefois ouvertement ont-elles véritablement disparu ?

 

Suivez l'actualité médias avec newstele sur twitterFacebook et Google+
Crédit Photo : DR

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article