Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Newstele

Site web d’actualités / Médias

Newstele

« Reportages », sommaire du samedi 24 Mai 2014

 « Reportages », sommaire du samedi 24 Mai 2014

La rédaction de TF1 propose ce samedi à 13h25 le magazine Reportages, présentée par Claire Chazal. Sommaire

 

13h25 - 4 saisons à Belle Ile en Mer Un reportage de Frédéric Audran et Benoît Sauvage (Story Box) 
Située à 14km au large du Morbihan et reliée au continent par un ferry, Belle-Ile en Mer est la plus grande des îles bretonnes et la deuxième île française après la Corse. Avec ses 5200 habitants à l'année dont un quart de retraités, on recensait deux fois plus d'habitants au siècle dernier, mais aujourd'hui l'exode est terminé. Chaque année, une centaine de "
nouveaux" s'installent, comme le docteur Pinard arrivé du "continent" avec toute sa famille. Nous avons passé un an sur l'île entre Palais et Sauzon pour vivre avec les Belle-islois au fil des quatre saisons du printemps fleuri et calme à l'été bondé jusqu'à l'hiver imprévisible avec ses violentes tempêtes qui parfois coupent l'île du reste du monde.
 
La découverte de Belle-Ile commence avec Jean-Noël, l'un des derniers pêcheurs encore en activité sur l'île. Cela fait 50 ans qu'il part seul en mer sur le "p'tit Guy" pour pêcher lottes, araignées de mer et autres poissons que sa femme Armelle revend sur le marché du Palais. "Souvent on me dit : pourquoi tu ne prends jamais de vacances ? Pour moi les vacances c'est ça". Au fil des saisons, nous allons suivre ce vieux loup de mer qui a décidé un peu à contre coeur, de vendre son bateau pour partir à la retraite "quand je suis à terre, je suis pas bien, j'suis pas un terrien... il faut que je reparte tout de suite en mer".
 
Pour assurer la sécurité de l'île, une seule gendarmerie avec huit gendarmes qui patrouillent aussi bien sur la terre ferme que le long des côtes en mer. Pas vraiment de grosse délinquance à se mettre sous la dent pour la maréchaussée "c'est un peu la gendarmerie d'il y a 50 ans" reconnait l'adjudant-chef Lambert qui entame sa septième année sur l'île. Les gendarmes de l'île, tout le monde les connaît et eux, connaissent tous les habitants de l'île, comme l'adjudant Brisou "on fait l'effort d'aller voir les gens régulièrement. Ils nous connaissent et cette proximité ici elle est importante".

 

14h20 - Les amoureux de la nationale 7 Un reportage de Frédéric Siaud, Tomaj Rikni. (Marzab Productions)
La Nationale 7, c'était une route de légende, le symbole des vacances et d'une certaine forme d'insouciance. Pendant près de trois décennies, elle a été la voie royale des Français vers la Côte d'Azur. Aujourd'hui, grignotée par l'autoroute et les déviations, il est parfois bien compliqué de retrouver son tracé historique. Les petites auberges, les relais routiers et les vieux garages qui bordaient son tracé ont presque tous disparu. Malgré cela, des passionnés continuent, chacun à leur manière, d'entretenir le mythe de "la route des vacances".
 
Premier jour de vacances. La famille Gadouin s'apprête à prendre la route... mais pas n'importe laquelle : la mythique Nationale 7 ! Comme chaque été, Georges Gadouin, sa femme Sylvie et leurs deux filles effectuent le même rituel : parcourir les 800 kilomètres de la fameuse Route bleue avec leur caravane.
 
Le voyage des Gadouins sur la N7, c'est une série d'étapes qui se succèdent pendant quatre jours. "On n'a jamais décidé où on va s'arrêter. Il nous faut un coin qui nous plaise. En vacances : plus d'horaires, plus rien..." Après un périple de quatre jours et trois nuits, la famille partie de la région parisienne arrive enfin dans le sud à Port Grimaud et son camping de la Plage. Ils n'ont alors plus qu'à s'installer et à profiter de ce sud tant convoité. La grande promesse de la Nationale 7. "Il faut accepter de perdre une journée ou deux sans prendre l'autoroute mais ça nous plaît".

 

Suivez l'actualité médias avec newstele sur twitter, Facebook et Google+
Crédit Photo : TF1

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article