Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Newstele

Site web d’actualités / Médias

Newstele

« Reportages », sommaire du samedi 07 juin 2014

 « Reportages », sommaire du samedi 07 juin 2014

La rédaction de TF1 propose ce samedi à 13h25 le magazine Reportages, présentée par Claire Chazal. Sommaire

 

13h25 - Rio Police : Opération pacification Un reportage de Patrick Chauvel. Montage : Thibaut Vigla (Jamside)

La coupe du monde de football dans quelques jours et les JO en 2016... le gouvernement brésilien et les autorités de Rio se sont lancé un défi : pacifier les  favelas et les libérer des caïds qui les dirigent. "Opération coup de poing" contre les dealers et "opération séduction" auprès de la population, la police de Rio est sur le pied de guerre 24 heures sur 24. Patrick Chauvel a passé plusieurs semaines aux côtés des hommes et des femmes qui forment l'élite de la police et risquent leur vie à chaque instant.
 
"Pensez-vous pouvoir gagner cette guerre contre les narcotrafiquants ?"... "On gagne tous les jours...chaque bataille !" Ce court échange entre Patrick Chauvel et le Major Vitor Vale, le commandant en second du BAC de RIO (Bataillon d'Action avec Chiens) a lieu juste après une prise de 60 kg de cocaïne et la saisie de nombreuses armes dans la favéla "ARRARAS". C'est une traque quotidienne à laquelle se livrent les hommes du commandant Vale. Une traque contre les narcotrafiquants et trafiquants d'armes à la fois. Les gangs qui tiennent les favélas sont capables d'une grande violence afin de préserver leur business.
 
Pour prévenir cette violence quotidienne, la police de RIO et ses corps spécialisés tentent de plus en plus des opérations coup de poing sous forme de démonstrations de force dans le but de dissuader les gangs de répondre par les armes et de peu à peu pacifier les favelas. Dans quelques jours, le Brésil organise la Coupe du Monde de football et en 2016 les Jeux Olympiques !!! La pacification des favelas, plus d'un millier, représente aujourd'hui un défi considérable face à ces rendez-vous que le Brésil veut réussir sans faute sous les yeux du monde entier.
 
Le gouvernement brésilien et l'Etat de Rio de Janeiro veulent se réapproprier ces territoires, véritables zones de non-droit. Pour y parvenir, la police alterne opérations "coup de poing" contre les dealers et opérations de "séduction" auprès de la population. Une tâche qui incombe à des hommes et des femmes d'exception dont nous allons découvrir le quotidien, dans l'intimité de leur détermination : ils ont pour noms Vitor (le commandant du BAC), Abouch (à la fois policier, pilote d'hélicoptère et neurochirurgien !!), Buznello (major dans une unité d'élite chargée des opérations spéciales) ou encore Renata (elle appartient à l'UPP - ce sont les Unités de Pacification des favelas). Un quotidien où ni le doute, ni la peur et encore moins la résignation n'ont leur place.
 
Entre les favelas et les plages de Copacabana ou d'Ipanema, immersion dans un univers où le paradis tutoie l'enfer, où la guerre de rue - l'arme au poing - domine à portée de tir, les plus belles plages du monde...

 

14h35 - Postua, un petit coin de France en Italie Un reportage d'Olivia Buffi, Olivier Prevosto et Mélanie Gallard. Montage : Alexandra Willot (Babel Doc)

Depuis cent ans, Postua, petit village du Piémont au nord de l'Italie, devient chaque été le "village des Français". Descendants de paysans partis chercher fortune en France, ils arrivent par familles entières pour y retrouver leurs racines et la maison de leurs ancêtres. L'occasion de joyeuses retrouvailles, où se mêlent cousins français et cousins italiens. Pendant ces vacances Français et Italiens ne font plus qu'une seule et même famille postuaise.  
 
Véronique fait chaque été le trajet depuis Avignon. Le retour à Postua, "c'est toujours un plaisir, parce qu'on se retrouve avec toute la famille. On vient des quatre coins de France. Ici, cela devient un peu le quartier des Français !". Un été à Postua, c'est d'abord un retour aux traditions : celle de la polenta, le plat typique de la région, mitonné avec amour par Claudio l'Italien, pour ses amis français. Celle aussi de l' "apéro misto" préparé par Valérie et Sophie : "Pour le premier apéro de l'été, expliquent les deux soeurs, nous invitons des amis français et italiens, alors pour cette assemblée "mixte", nous préparons de la cuisine "mixte". "Cette double culture, Eliane, leur mère, la vit depuis son enfance : "Mon père a pris la nationalité française en 1934. Il disait : je vis en France, la France me nourrit, je prends la nationalité du pays qui me donne à manger !".
 
Ce retour aux racines familiales est partagé avec la même fierté par les jeunes générations. Leur territoire, c'est la Strona, le torrent qui descend de la montagne jusqu'au village. Romane, 17 ans, vient chaque année de Bretagne. "Nos parents ont vécu les mêmes choses que nous. C'est comme un refrain, une continuité... Et on en est plus que fiers".  "On ne les considère pas comme des étrangers, ni même comme des touristes, explique Federico. Ils sont tous comme des cousins !".
 
L'été à Postua est jalonné d'événements qui rassemblent tout le village. L'épreuve du plongeon dans la Strona, la rivière locale, est devenue un rite de passage pour les adolescents : nul ne peut être Postuais sans avoir sauté du pont, à 8 mètres de hauteur ! Tout Postuais qui se respecte doit aussi gravir au moins une fois le mythique Mont Baron, et admirer le lever de soleil du haut de ce col, que devait franchir les ancêtres postuais pour gagner la France. Mais il y a une épreuve terrible entre toutes : le match de foot France-Italie, seul moment de l'été où chaque nationalité soutient son camp ! Depuis des années, c'est l'Italie qui gagne, mais cet été, les Français espèrent bien emporter la victoire...
 
Au fil des jours, nous découvrons la vie de ce village unique "Nos grands-parents sont partis, sont devenus Français, mais sont restés Postuais de coeur, explique Jean-Claude, descendant d'émigré, devenu un brillant sociologue en France. Après tout, on peut bien être deux choses à la fois !". Postua, c'est une histoire de familles, à l'italienne, de vacances en "Ritalie"
.

 

Suivez l'actualité médias avec newstele sur twitter, Facebook et Google+
Crédit Photo : DR

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article