Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Newstele

« Envoyé spécial », sommaire du jeudi 13 novembre 2014

13 Novembre 2014 , Rédigé par Stéphanie Publié dans #France 2

« Envoyé spécial », sommaire du jeudi 13 novembre 2014

Ce jeudi, Françoise Joly et Guilaine Chenu présentent un nouveau numéro d'Envoyé spécial, dès 20h45 sur France 2.

 

Comparateurs : le meilleur prix à portée de clic ? Avec la crise et un budget de plus en plus serré, chacun de nos achats est calculé au centime près. Plus question de se faire avoir. Les consommateurs refusent de payer au prix fort. Sur internet, des sites de comparateurs de prix nous font la promesse de référencer les prix d’un même produit, du plus cher au moins cher, selon les revendeurs. Il ne suffit que d’un clic pour trouver la meilleure offre. Et tout y passe : courses alimentaires, électroménager, assurance, billets d’avion, … Car sur le net, le choix est infini. Ces sites permettraient donc de nous faire gagner du temps, et de l’argent !

Mais ces comparateurs servent-ils toujours les intérêts des consommateurs ? Les journalistes d’Envoyé spécial ont enquêté sur l’envers du décor et ont découvert que de nombreux sites marchands rémunèrent les comparateurs de prix pour assurer un meilleur référencement de leurs produits. Alors, paye-t-on réellement moins cher ? Quelle est la commission encaissée par ces sites ? Et à qui bénéficient réellement les comparateurs de prix ?

 

Un mort sur la conscience 

On pense tous que ça n’arrive qu’aux autres, et pourtant… Chaque jour en France, des hommes et des femmes perdent la vie, victimes de maladresse, d’imprudence, d’inattention, de négligence ou de manquement à une obligation de sécurité imposée par la loi. Cependant, peu de statistiques concrètes existent sur les homicides involontaires.

Dans le droit pénal français, l’homicide involontaire est un délit au 3e degré jugé par le tribunal correctionnel. Cette négligence criminelle provoquant la mort d’autrui est punie de trois ans de prison et de 45 000 euros d’amende.

Les journalistes de la rédaction sont allés à la rencontre des meurtriers et des familles de victimes. Vies brisées, culpabilité, incompréhension, comment fait-on pour tourner la page après un tel drame ? Le pardon est-il possible ? 

 

Suivez l'actualité médias avec newstele sur twitter, Facebook et Google+
Crédit Photo : FTV/Mariane Rosenstiehl

Partager cet article

Commenter cet article