Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Newstele

Site web d’actualités / Médias

Soirée continue - « Transgenres : la fin d'un tabou ? » ce soir dès 21h sur France 2

"L’Épreuve d’amour" (© Roger Arpajou / Fontaram-2017)

"L’Épreuve d’amour" (© Roger Arpajou / Fontaram-2017)

France 2 propose ce mercredi soir dès 21h une soirée continue sur la transsexualité avec la diffusion du téléfilm inédit "L’Épreuve d’amour", puis un débat animé par Julian Bugier.

 

20h55 - L’Épreuve d’amour Réalisé par Arnaud Selignac 

Avec Marie-Josée Croze (Marielle Monteil), Fred Testot (Paul Monteil), Grégoire Plantade (Lucas Monteil), Jeanne Guittet (Alice Monteil), Jessica Tougloh (Adji), Colette Kraffe (Liliane Monteil), Stéphane Bissot (Camille), Pierre-Olivier Mornas (Le patron), Alain Rimoux (André), Rosemarie La Vaullée (médecin de garde).

Le monde s’écroule pour Marielle le jour où elle surprend son mari Paul vêtu avec l’une de ses robes. Depuis presque 20 ans qu’ils sont mariés, elle n’a rien soupçonné de son mal être. Lui est honteux et veut encore croire qu’il va pouvoir continuer à vivre dans la peau de cet homme qui le dégoûte... La brèche est ouverte et malgré ses efforts, il ne peut plus vivre cette mascarade. Et lorsqu’il va tenter de se suicider, sa femme comprend que sa vie à lui est plus importante pour elle que son apparence. Marielle est persuadée que l’amour qui les lie leur permettra de réinventer leur vie de couple.

 

22h25 - Le Débat - Transgenres : la fin d'un tabou ? Présentée par Julian Bugier.

Suite à la diffusion du film « L’épreuve d’amour » réalisé par Arnaud Sélignac et interprété par Fred Testot et Marie-Josée Croze, France 2 propose une nouvelle Soirée Continue animée par Julian Bugier.

"Elle" est née dans un corps d’homme qu’elle n’accepte pas, "il" est né garçon mais se sent fille depuis le plus jeune âge... Qui sont les personnes transgenres ?  

Elles seraient entre 5000 et 30 000 personnes en France à éprouver ce trouble de l’identité du genre appelé "dysphorie de genre".

Face aux jugements familiaux et à la discrimination sociale, certains préfèrent cacher leur trouble, tandis que d’autres font leur « coming-out ». Parmi ceux là, un peu plus de la moitié décident de changer de sexe en ayant recours à la chirurgie.

En France, la vie des personnes trans se heurte à des difficultés au quotidien. Plus de 8 personnes transgenres sur 10 sont victimes de transphobie. Face à ces actes de violence, 20% d’entre elles se suicident, et 60% sombrent dans la dépression.

Le 18 novembre 2016, la France connaît une véritable avancée puisque la procédure de changement de sexe à l’état civil se simplifie pour les personnes transgenres. Pourtant certaines associations Trans jugent le texte encore insuffisant. Quelles sont leurs revendications ?

Enfin cette question de la transidentité se pose parfois dès le plus jeune âge ? Comment l’appréhender chez nos enfants ? Comment réagir face à son petit garçon qui veut porter des robes, à sa petite fille qui déteste les poupées et préfère le foot… Simple envie de se déguiser ou réelle question identitaire ? Quand le diagnostic de dysphorie de genre est posé, comment ces jeunes sont-ils accompagnés par les équipes médicales et pédagogiques dans leur transition ?

Comment modifier le regard de la société sur cette minorité ? La question trans’ n’est-elle pas le dernier vrai tabou en France ? Autant de questions qui seront abordées sur le plateau de Julian Bugier. Il donnera la parole à des personnes transgenres, à leur famille, aux parents d’enfants transgenre, aux médecins, aux associations et aux politiques.

 

Les invités :

- Marie viendra témoigner de la manière dont son couple a survécu à l’épreuve de sa propre transition.

- Lucas est né il y a 17 ans dans un corps de fille. Il sera accompagné de son père. Ils nous raconteront comment petit à petit la famille a compris et accepté son identité.

- Charly est étudiant et militant trans-activiste pour le respect du droit à la différence.

- Bambi, elle fait partie des pionnières parmi les transsexuelles à s’assumer comme telles.

- Agnès Condat, pédo-psychiatre à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

- Mathilde Dutour, directrice d’une école primaire à Annecy-le-vieux.

- Karine Espineira, sociologue, spécialiste de la transidentité

- Erwann Binet, ancien député.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article