Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Newstele

Site web d’actualités / Médias

Reportage - Pépites en série au 20e Festival TV de Luchon

Reportage - Pépites en série au 20e Festival TV de Luchon

20 ans déjà que les pépites de la télévision se hissent au sommet des Pyrénées, chaque année au mois de février. Le Festival TV de Luchon, dont la 20e édition se tenait du 7 au 11 février dernier, est un événement qui aura su, année après année, se réinventer. Au départ festival du Film de Télévision, il est devenu par la suite festival des créations télévisuelles en sens large, en intégrant notamment les séries, puis les web-séries et plus récemment les documentaires et web-documentaires. Les supports de diffusion s'étant multipliés, la création télévisuelle s'est aussi diversifiée et le Festival de Luchon l'illustre parfaitement, en évoluant en même temps : « On couvre maintenant tous les champs de la création télévisuelle. On est le seul festival à s'être ouvert autant en 10 ans » souligne Serge Moati, le président de cette manifestation.
 

LE TRIOMPHE DE LA FICTION « LE TEMPS DES ÉGARÉS »

"Le Temps des Egarés" (© Severine Brigeot)

"Le Temps des Egarés" (© Severine Brigeot)

En décernant pas moins de trois prix (« Pyrénées d'Or de la meilleure fiction unitaire », « Meilleur Scénario » et « Meilleure Musique Originale »), le jury fiction 2018 présidé par Julie Depardieu a largement distingué le film Le temps des égarés, écrit par Gaëlle Bellan et réalisé par Virginie Sauveur. Fable contemporaine sur fond de crise migratoire, cette fiction d'Arte met en scène Claudia Tagbo dans le rôle d’une traductrice misanthrope et ambiguë.
Indépendamment de ce succès critique, le film a aussi rencontré la faveur des spectateurs en décrochant le « Prix du Public » en janvier dernier, lors de la 31e édition du FIPA à Biarritz.

 

UNE 20e ÉDITION PLACÉE SOUS LE SIGNE DE LA JEUNESSE

Outre une attention particulière accordée aux groupes scolaires pour permettre aux jeunes d'aborder, par le prisme de la fiction, des sujets historiques et de société ; outre un prix attribué par les collégiens et lycéens, la jeunesse s'exprime aussi cette année au sein des sujets traités par les films retenus. En effet, pas moins de trois documentaires ont soulevé les thèmes de l'éducation et de l'adolescence : Allons Enfants (France 3), une immersion au cœur de la classe Défense d'un lycée de Lyon, Jeunesse à vendre (France 5) sur la prostitution adolescente en France et enfin Itinéraire d'un enfant placé (Arte), un film produit par Mélissa Theuriau sur le parcours d'un adolescent de 14 ans, contraint de quitter sa famille d'accueil où il a grandi depuis ses 14 mois. La fiction n'est pas en reste avec la série Les Bracelets Rouges -dont TF1 vient d'achever la diffusion avec succès lundi dernier- sur le quotidien d' enfants hospitalisés.

 

 

NOTRE FILM COUP DE COEUR

 

 

Parmi l'ensemble des films visionnés, le documentaire Itinéraire d'un enfant placé de Ketty Rios Palma et proposé par Mélissa Theuriau, est de loin celui qui aura le plus retenu notre attention. Couronné du Prix du Jury documentaire à l'issue de cette 20e édition, ce film s'intéresse à la vie de Yanie, un adolescent de 14 ans qui traverse une période de transition difficile : il doit quitter sa famille d'accueil où il est placé depuis ses 14 mois, suite au départ à la retraite de ses grands-parents de substitution. On y croisera sa mère qui ne peut le récupérer pour le moment, mais qui tente de nouer une relation avec lui, alors qu'elle est en réinsertion après une peine de prison.

 

Ce récit d'apprentissage, intense et émouvant, à la fois dans l'intime mais aussi dans la pudeur, donne à voir et à réfléchir, du point de vue d'un enfant. Et c'est ce qui fait toute sa force et sa singularité. Les adultes, familles d'accueil ou éducateur, ne sont pas interviewés face caméra pour ne pas créer d'interférences et ainsi privilégier le regard de cet enfant. Un choix éditorial qui s'est imposé naturellement, selon Mélissa Theuriau, la productrice : « Yanie voulait parler, il écrivait beaucoup en tenant un journal intime qui est un peu un défouloir où il exprime très précisément ses sentiments ».

 

Et lorsque Yanie se livre, c'est de manière libre et spontanée via une caméra confiée par la production. C'est donc sa parole qui émane, sans présence intermédiaire : « C'était aussi un moyen pour moi de ne pas être trop intrusive en arrivant avec plein des questions, à aller fouiller... Là, c'est lui qui choisissait son moment » souligne la réalisatrice. Diffusion prévue fin mars, sur Arte.

 

 

SONIA ROLLAND : « Je suis un vrai caméléon »

Sonia Rolland (© Réda Ibrahim Photographie)

Sonia Rolland (© Réda Ibrahim Photographie)

À l'occasion de la 20e édition du Festival de Luchon, NewsTele est allé à la rencontre de Sonia Rolland, Présidente du jury documentaire. Ancienne Miss France, aujourd'hui actrice et réalisatrice mais aussi scénariste, elle coécrit actuellement son premier long-métrage, Miss, qui raconte le destin incroyable d’une candidate à Miss France : « Ça va être une belle lettre d'amour à la France qui associera faits réels et fiction » promet Sonia Rolland.

 

En tant que comédienne, elle sera bientôt en tournage à Marseille pour Comme des lions, un film de David Lucchini où elle interprétera une prof qui tente d'apprivoiser des jeunes en décrochage scolaire dans des quartiers difficiles.

 

Lors de notre entretien, cette artiste aux multiples facettes revient sur son rôle de présidente de jury, évoque son 3e documentaire, Femmes du Rwanda (diffusé le 8 mars prochain sur Planète + à l'occasion de la Journée mondiale de la femme), mais aussi ses projets de fictions précédemment cités et nous explique comment elle conjugue ces différents univers.

 

Entretien avec Sonia Rolland à découvrir en podcast ci-dessous :

LES COULISSES DU FESTIVAL

 

 

Pour évoquer le festival côté backstage, NewsTele est allé à la rencontre d'Adriana Santini, figure de l'ombre qui orchestre la programmation de l’événement depuis 2016.

 

Durant notre entretien, elle nous révèle une partie des coulisses de la manifestation, du processus de sélection des films au renforcement du volet professionnel (rencontres avec les directeurs d'unités de programmes, forum de coproduction France-Espagne, conférence Médiamétrie…) en passant par l'introduction en compétition des web-documentaires.

 

Entretien avec Adriana Santini à découvrir en podcast ci-dessous :

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article