Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Newstele

Site web d’actualités / Médias

Interview - Julie de Bona : « Je rêve d'une comédie sociale »

Julie de Bona au Festival de Luchon en février dernier (© Festival de Luchon)

Julie de Bona au Festival de Luchon en février dernier (© Festival de Luchon)

Après "Le Secret d’Élise", "Innocente" et "Le Tueur du lac" -deux séries où elle fut l'héroïne- , Julie de Bona est aujourd'hui une actrice incontournable du petit écran. Rencontre avec la comédienne.

 

NewsTele.com : Vous étiez en février dernier au 20e Festival des Créations Télévisuelles de Luchon en tant que membre du jury fiction...
Julie de Bona : Je suis très fière d'avoir été membre du jury sur ce festival car il y a six ans, j'étais en compétition officielle à Luchon pour La Smala où j'interprétais le rôle de Wanda, et c'est un peu grâce à cette série que j'ai été découverte par le public. Depuis, un lien s'est créé donc c'était particulier pour moi de revenir cette fois-ci avec un tout autre statut. On n'est pas stressé par la compétition, on est pas jugé dans son travail donc on est détendu et c'est très joyeux parce qu'on retrouve tous les copains du métier, les personnes avec qui on a déjà collaboré ou avec qui on souhaite travailler.

 

En novembre dernier, vous teniez le rôle principal dans la série « Le Tueur du Lac » diffusée avec succès sur TF1 en réunissant 5,3 millions de téléspectateurs en moyenne. Que retenez-vous de cette expérience ?
C'était un tournage intense de quatre mois et l'occasion pour moi d'aborder un nouveau travail d'actrice, tout en intériorité. Dans Innocente (série diffusée en octobre 2016 sur France 3 où Julie de Bona jouait le rôle-titre, ndlr), j'incarnais un personnage dans une grande souffrance qui me demandait d'aller explorer et exprimer mes émotions. Là, j'étais davantage dans la retenue, dans le contrôle et dans la dignité. Ce fut vraiment une belle expérience...

 

Vous avez tourné au cinéma en novembre et décembre derniers « Made in China » de Julien Abraham. De quel type de film s'agit-il ?
Ça va être le premier film français qui parlera de la communauté asiatique en France, et notamment des Chinois. J'avais très envie d'y participer parce qu'il parle du choc des cultures et des problèmes de communication entre les deux, et apporte un éclairage pour mieux comprendre cette différence qu'il est temps d'intégrer en France.

Il y a énormément de pudeur, de règles, de choses que j'aime et que j'ai envie de faire découvrir au public.

C'est en effet une communauté très discrète...
Tout à fait ! Et c'est une communauté avec ses propres codes d'expression, de communication, complètement opposés aux nôtres donc pour l'instant, on ne s'est pas vraiment rencontré... Il y a des choses que l'on ne comprend pas et qu'on laisse passer, mais c'est malheureux... Il y a énormément de pudeur, de règles, de choses que j'aime et que j'ai envie de faire découvrir au public.

 

Quel type de personnage révériez-vous d'interpréter ?
Je rêve d'un personnage qui puisse allier comédie et émotion qui sont mes grandes passions. Je pense notamment à une sorte d'Erin Brockovich, un peu dans le registre comédie sociale donc pour aller défendre une cause, mais tout en étant dans la comédie et l’irrévérence.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article