Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Newstele

Site web d’actualités / Médias

Newstele

Soirée spéciale sur la trisomie 21 ce mardi soir dès 21h 05 sur M6

"Apprendre à t’aimer " (© Ade ADJOU/M6)

"Apprendre à t’aimer " (© Ade ADJOU/M6)

Ce mardi 8 septembre 2020 à partir de 21h05, M6 propose une soirée spéciale consacrée à la trisomie 21 avec la diffusion de la fiction Apprendre à t’aimer avec Ary Abbittan et Julie de Bona suivie d’un plateau présenté par Flavie Flament et de deux documentaires dédiés au sujet : « Autistes ou trisomiques : différents et heureux ! » et « Trisomiques... et alors ? ».

 

À l’issue du film « Apprendre à t’aimer », Flavie Flament accueillera en plateau des invités exceptionnels pour recueillir leurs témoignages. Nous rencontrerons Nolwenn et Olivier (les  parents de la petite fille qui interprète Sarah à 3  ans  en  fin  de  film)  qui  ont vu leur quotidien basculer après la naissance de leur fille Coline, porteuse de Trisomie 21, non détectée pendant la grossesse, comme les protagonistes de la fiction.

Flavie Flament recevra également Ary Abittan et Julie De Bona qui reviendront sur les coulisses de ce tournage hors du commun. Ils nous feront partager les secrets de leur préparation et leurs touchantes anecdotes de tournage. Et  enfin,  nous  retrouverons  sur  le  plateau  Jordan,  jeune  adulte  niçois,  porteur de trisomie 21. 

 

À partir de 23:05, deux documentaires dédiés à la trisomie 21 seront diffusés :

Autistes  ou  trisomiques  :  différents  et  heureux  ! de  Dorothée  Frénot,  Aline  Hoorpah  et  Pauline  Liétar  (Tony Comiti Productions).
Jordan, Romain, Gwenaëlle, Sarah sont des jeunes adultes qui se battent pour trouver leur place dans la société et être heureux. Leur point commun : derrière tous leurs succès, se cachent souvent des parents admirables.

Trisomiques... et alors ? d’Olivier Ponthus (Yemaya Productions) Ce documentaire suit l ́histoire de ces femmes et de ces hommes aux parcours de vie réussis, malgré les obstacles, les craintes et les peurs. Ils sont porteurs de trisomie 21 mais ne leur dites pas qu ́ils sont handicapés : ils sont juste autrement valides. Tous ont l’espoir que leurs témoignages changeront le regard que la société porte sur eux.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article