Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Newstele

Site web d’actualités / Médias

Newstele

« 120 battements par minute », suivi d’un grand débat le 30 Novembre sur France 3

"120 battements par minute" © Céline Nieszawer)

"120 battements par minute" © Céline Nieszawer)

Malgré la mobilisation de la crise sanitaire qui nous frappe autour de la covid-19, il est important de ne pas oublier que l’épidémie du sida est encore présente. En cette veille de la Journée mondiale de lutte contre le sida, France 3 mobilise son antenne avec la diffusion d’une soirée spéciale, le 30 novembre dès 21h05, contre la banalisation de l’épidémie.

 
Diffusion du film exceptionnel et bouleversant « 120 battements par minute », suivi d’un grand débat marquant trente ans de lutte.

 

21.05 « 120 Battements par minute »

Une fresque qui bouleverse, bouscule et galvanise

Début des années 1990. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d’Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l’indifférence générale. Parmi eux, Nathan, un nouveau venu dans le groupe, va être bouleversé par la radicalité de Sean.

 

Dès 23.30, le film sera suivi d’un grand débat autour des « 30 de lutte contre le VIH » présenté par Carole Gaessler

1981 marque le début de l’épidémie mondiale de VIH/sida.

On parle d’hécatombe, la mort plane sur les malades, les hôpitaux se transforment en mouroirs. Les malades réclament une prise de conscience urgente de la société de cet enjeu majeur de santé publique qu’on qualifie alors de « peste rose » ou de « cancer gay ».

Avec le sida, pour la première fois dans l’histoire de la médecine, des patients se sont imposés dans le champ thérapeutique et scientifique et les associations comme Act-Up, Aides, le Sidaction ont pris en main la lutte contre l’épidémie, amenant à revoir complètement les orientations des programmes de recherche.

Les invités :
- Didier Lestrade, cofondateur d’Act Up, qu’il a présidé de 1989 à 1992.
- Pr Françoise Barré-Sinoussi, présidente du Sidaction, codécouvreuse du virus en 1983, co-Prix Nobel de médecine en 2008
- Morgane, 39 ans, séropositive depuis l’âge de 17 ans, charge virale indétectable, mère de quatre enfants
- Camille Genton, 34 ans, jeune entrepreneur, séropositif à l’âge de 25 ans, en 2011, charge virale indétectable auteur de Positif, aux éditions Lattès
- Dr Anne Simon, infectiologue, hôpital de la Pitié-Salpêtrière, responsable  du  Centre gratuit d’information de dépistage et de diagnostic (CeGIDD) VIH/IST (infections sexuellement transmissibles

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article