Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Newstele

Site web d’actualités / Médias

Newstele

« Enquête au cœur du chaos centrafricain » dans Enquête Exclusive ce dimanche sur M6

"Enquête Exclusive" (© Benjamin DECOIN/M6)

"Enquête Exclusive" (© Benjamin DECOIN/M6)

Ce dimanche 8 Novembre 2020, M6 propose un nouveau numéro d'Enquête Exclusive dès 23h10 présenté par Bernard De La Villardière. Sommaire

 

Rebelles, trafics, gangs : enquête au cœur du chaos centrafricain

Coups d'État à répétition, massacres, exactions, trafics en tout genre, populations déplacées... la République Centrafricaine (RCA), ancienne colonie française, a sombré dans le chaos. Depuis son indépendance en 1960, le pays est constamment ravagé par la guerre civile. En 2013, suite à un nouveau putsch mené par une rébellion venue du Nord, la France était intervenue militairement (« Opération Sangaris ») pour tenter de rétablir la paix. Mais aujourd'hui, le territoire de cet État est morcelé. Et de nombreux Centrafricains ont l'impression d'avoir été abandonnés par la France.

Désormais, quatorze groupes rebelles contrôlent les deux-tiers de la RCA. Les services publics sont à l'abandon. Dans certaines régions, il y a à peine un médecin pour 30 000 habitants. Les hôpitaux sont débordés. Les écoles ne sont ouvertes qu'une partie de l'année. L'État est quasiment absent. À Bangui, la capitale du pays, les commerçants sont rackettés et menacés par des gangs mafieux. Nos équipes ont suivi le quotidien de milices d'autodéfense qui n'hésitent pas à enrôler des enfants. Elles ont aussi obtenu l'accès dans les mines d'or du nord du pays, gérées par le FPRC, l'un des principaux groupes rebelles (12 000 hommes armés).

Dans ce chaos, certains essaient de tirer leur épingle du jeu, comme Jean-Serge Bokassa, l'un des 43 fils de l'empereur Bokassa Ier. De son côté, la Russie s'implante en RCA, profitant du retrait de la France, et entend asseoir son influence politique et militaire. Elle y envoie des conseillers politiques, des formateurs militaires et même des mercenaires, attirés par les ressources naturelles du pays. La Russie déploie en parallèle une stratégie de « soft power ». Nous avons assisté à une curieuse manifestation : l'organisation de l'élection de Miss Centrafrique, sponsorisée par une société minière russe.

Une enquête inédite dans l'enfer de la République Centrafricaine, l'un des pays les plus riches et les plus chaotiques d'Afrique.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article