Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Newstele

Site web d’actualités / Médias

"Cycle Goldwyn Studio" en janvier sur OCS géants

xxlarge generique geantsCycle Goldwyn Studio tous les vendredis soirs du mois de janvier sur OCS géants. Avec 5 films produits par Samuel Goldwyn Studio, le célèbre studio de cinéma hollywoodien de l’époque. Samuel Goldfish émigre aux Etats-Unis et devient, de par ses talents commercial, le plus grand fabricant et vendeur de gants. Il fonde sa compagnie- Goldwyn en 1916  en s’associant aux Selwyn (Goldwyn, mélange de Gold et Wyn), mais aussi LEO the Lion, qui deviendra son emblème et que conservera la MGM. On gardera en tête sa célèbre réplique "Pictures are for entertainment, Messages should be delivered by Western Union".

 

On démarre le cycle avec  « Hollywood en folie » de George Marshall ; retrouvez aussi l’acteur Gary Cooper dans « Boule de feu » du célèbre réalisateur Howard Hawks, et « Madame et son cow-boy » de H.C. Potter…  Sans oublier l’histoire bouleversante  d’un jeune couple marié qui subit des pressions familiales dans la comédie dramatique « Splendor » ; et enfin terminez le cycle en beauté avec « Roman Scandals », dans lequel un jeune homme passionné par l’histoire romaine plonge en rêve dans la Rome antique où sévit l'empereur Valerius.

 

Hollywood en folie (1938 - George Marshall), le vendredi 3 janvier à 20h40, avec Adolphe Menjou et Vera Zorina.

Homme d'affaires éclairé, Oliver Merlin est producteur à Hollywood. Pour toucher le plus grand public possible, il se met à la recherche du cinéphile moyen capable de tester la réelle valeur des nombreux scénarios reçus. C'est ainsi qu'il loue les services de Hazel Dawes, une jeune américaine moyenne, parfaite «Mademoiselle Tout le monde» pour donner son opinion sur les scripts. Modeste et timide, la jeune femme s'exécute avec brio dans son rôle de critique et ses jugements sur la qualité des spectacles s'avèrent bientôt très rentables pour le producteur. Son influence s'étend même jusqu'au choix des membres du casting ou de la modification de grands classiques... Cette comédie pétillante et divertissante offre de nombreux numéros de music-hall.

 

Boule de feu (1941 - Howard Hawks), le vendredi 10 janvier à 20h40, avec Gary Cooper et Barbara Stanwyck.

Des savants travaillent sur un nouveau projet : rédiger un traité sur l'argot. Mais voilà, ces doctes chercheurs manquent de matière première. Et leur appartenance à un certain milieu ne les a jamais mis en contact avec des personnes qui manient ce type de langage. Ils se lancent toutefois à corps perdu dans cette quête monumentale. Le hasard faisant parfois bien les choses, le professeur Bertram Potts, qui chapeaute les travaux, rencontre Sugarpuss O'Shea, une danseuse. La jeune femme parle argot comme si c'était sa langue maternelle : une collaboratrice idéale. Hélas, l'artiste est recherchée par la police car elle compte un malfaiteur parmi ses amis. Une comédie inoffensive et pleine de fraîcheur, par le grand maître Howard Hawks.

 

Madame et son cow-boy (1938 - H.C. Potter), le vendredi 17 janvier à 20h40, avec Gary Cooper et Merle Oberon.

Horace Smith brigue la présidence des Etats-Unis et juge que les frasques de sa fille, ramassée par la police dans un cercle de jeux clandestin où l'avait conduite son oncle, ne sont pas de nature à favoriser sa candidature. Il l'envoie méditer sur le sens des convenances dans un ranch de Palm Beach. Elle s'y ennuie de si bon coeur que ses deux domestiques, Katie Callahan et Elly, essaient de la distraire en l'emmenant avec elle à leurs rendez-vous galants. C'est ainsi que sa route croise celle de Stretch Willoughby, une star du rodéo, à qui raconte qu'elle trime dur pour faire vivre un père alcoolique et une famille nombreuse. Un film célèbre pour avoir été préparé par une pléthore de scénaristes et un producteur mégalomane, Samuel Goldwin. L'esprit rappelle les chefs d'oeuvre de Capra.

 

Splendor (1935 - Elliott Nugent), le vendredi 24 janvier à 20h40, avec Miriam Hopkins et Joel McCrea.

La riche famille Lorrimore est menacée de faillite. Pour redorer sa fortune et son prestige familial, le dernier espoir repose sur son fils aîné, Brighton Lorrimore, bientôt promis à la fortunée Edith Gilbert. Mais au retour d'un voyage, le jeune homme se présente déjà marié à la jolie Phyllis, une femme pauvre. Consternée par cet événement inattendu, la mère autoritaire de Brighton décide de reprendre les affaires en main. Alors que Phyllis encourage son mari à mener une carrière d'écrivain, elle contraint en effet son fils à accepter un emploi dans la finance et pousse sa belle-fille à fréquenter le patron de Brighton pour accélérer son ascension... Une comédie dramatique et romantique où David Niven connaît son premier vrai rôle.

 

Roman Scandals (1933 - Frank Tuttle), le vendredi 31 janvier à 20h40, avec Eddie Cantor et Ruth Etting.

Eddie est un jeune livreur mélancolique passionné par l'histoire de l'art et notamment par la période romaine. Banni de sa ville natale de West Rome par des politiciens véreux, il s'endort et se voit propulsé dans son rêve à l'époque de la Rome antique où règne le tyrannique et vil empereur Valerius. D'abord vendu comme esclave, Eddie se décide à agir contre le despote et cette société corrompue en parvenant à se faire engager comme goûteur de l'empereur. Mais à la cour où se multiplient autant les trahisons que les intrigues passionnelles, il est bientôt confronté à une série de dangers. Ce superbe divertissement parodique alterne avec panache les scènes de comédie et de romance à des numéros musicaux.


Suivez l'actualité médias avec newstele sur twitter, Facebook et Google+
Crédit Photo : Orange

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article