Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Newstele

Site web d’actualités / Médias

L'Etat lance la carte musique pour les jeunes de 12-25 ans

la-carte-musique-jeunes.jpgHier jeudi 28 octobre, le ministre de la culture Frédéric Mitterrand a présenté la carte musique proposée aux jeunes de 12 à 25 ans. Elle est destinée à faciliter leurs achats de musique en ligne.

 

Une carte pour les 12-25 ans

En s’inscrivant sur le site www.carte-musique.gouv.fr, chaque souscripteur constitue sa carte musique en faisant le choix entre des crédits de 5, 10 ou 25€ et une vingtaine de plates-formes sur lesquelles les utiliser. L’État double le montant des crédits, dans une limite de 25€ par carte. Valable un an, la carte musique peut-être rechargée tant que les 50€ d’achat, subvention incluse, ne sont pas atteints. Dans le cadre de cette opération, les plates-formes partenaires proposent des offres dédiées avec pour objectif la promotion du répertoire français et de tous ses talents. Les offres mises en avant dans le cadre de l’opération doivent intégrer en effet 30 % d'oeuvres « chantées en français ».


Instituée pour une durée de deux ans, l’opération sera accessible à un million de personnes au maximum chaque année. L'offre, précise un décret du 25 octobre, « est composée d'oeuvres musicales émanant des catalogues de plus de cinq auteurs, artistes-interprètes ou leurs ayants droit, et de plus de trois producteurs de phonogrammes ». Pour éviter la concentration des achats sur une seule plate-forme, un maximum d'achat par an et par éditeur de services a été fixé à 5 millions d'euros.

 

Limiter le téléchargement illégal

Deux tiers des internautes connaissent l’existence de services légaux de téléchargement. Pourtant, le nombre de titres téléchargés légalement reste encore 20 fois inférieur à celui des titres échangés illégalement. Mais deux tiers aussi des internautes qui téléchargent illégalement se disent prêts à utiliser les services légaux s’ils s'étaient plus abordables et s'ils étaient mieux informés de leur existence. La carte musique doit précisément favoriser la découverte de la musique en ligne et faire connaître l'étendue des offres. Représentées ensemble sur le site de l'opération, les enseignes de musique en ligne se feront mieux connaître du grand public, dans toute leur richesse et leur diversité.

 

Parmi les internautes, 66% des internautes « classiques » connaissent et ont déjà utilisé des sites et des logiciels de téléchargement de musique légaux et payants, contre 77% des internautes pirates. 38% des internautes classiques ont également déjà eu recours à des logiciels de téléchargement en « peer to peer ».

 

Les partenaires de l'opération

Les services de musique en ligne, plates-formes, opérateurs ou distributeurs, ont apporté un soutien considérable à la préparation de ce projet, au plan technique comme au plan éditorial. La solidarité des éditeurs, des organisations professionnelles, des sociétés d'auteur et des industriels est un atout précieux pour la réussite de l'opération : un consensus existe parmi tous les professionnels de la musique sur la nécessité de mieux faire connaître l'usage des services en ligne.

 

Suivez l'actualité médias avec newstele sur twitter et Facebook  Avec le site du ministère de la culture
Crédit Photo : La carte musique jeunes/DR

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article