Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Newstele

Site web d’actualités / Médias

Newstele

Les locaux de Charlie Hebdo détruit cette nuit

photo_1320251793476-1-0.jpgLe siège du journal Charlie Hebdo , dont l'édition mercredi a été rebaptisée "Charia hebdo" avec le prophète Mahomet caricaturé en Une et "nommé rédacteur en chef", a été détruit par un incendie criminel, le gouvernement dénonçant un "attentat".

 

L'incendie a éclaté vers 01H00, a été maîtrisé en tout début de matinée. Il a été provoqué par un jet de "cocktail molotov" et n'a fait aucun blessé, a dit une source policière. Le dessinateur Charb, directeur de la publication, et le médecin urgentiste Patrick Pelloux, chroniqueur, ont lié le sinistre à ce numéro spécial destiné à "fêter la victoire" du parti islamiste Ennahda en Tunisie et "la promesse du président du CNT que la charia serait la principale source de législation de la Libye". Ils ont très vite accusé des activistes "islamistes", notamment pour le piratage informatique.

 

Charlie Hebdo a "coupé" dans la matinée l'accès à son site, "hacké à 05H00 depuis l'étranger", selon Eric Torcheault, directeur administratif. Avant 07H30, sa page d'accueil était encore remplacée par une photo de la mosquée de La Mecque en plein pèlerinage, avec ce slogan: "No god but Allah" ("Pas d'autre Dieu qu'Allah").

 

Charlie Hebdo avait déjà reçu des menaces en 2006 lors de la publication des caricatures de Mahomet, qui avaient fait scandale, mais elles n'avaient "jamais abouti à rien", a souligné Charb. Le directeur de la publication de l'époque, Philippe Val, avait été définitivement relaxé en 2008 après une plainte de la Grande Mosquée de Paris et de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF), la justice ayant jugé que les caricatures ne constituaient pas "une injure" à l'égard des musulmans car elles visaient "clairement une fraction" - les terroristes - de la communauté musulmane

 

Charlie Hebdo tient jeudi à 15H00 "une conférence de rédaction publique" au Théâtre du Rond -Point (VIIIe), précisant que le numéro de mercredi, tiré à 75.000 exemplaires, avait été rapidement en rupture de stock. La rédaction a accepté l'invitation du quotidien Libération de s'installer dans ses locaux dès ce mercredi.

 

Suivez l'actualité médias avec newstele sur twitter et Facebook
AFP
Crédit Photo : AFP/
Alexander Klein

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article