Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Newstele

Site web d’actualités / Médias

Newstele

Officiel : Nicolas Sarkozy choisit Rémy Pflimlin pour FranceTélévision

remy-pflimlin-france-television-5333034gbezc_1713.jpgNewstele vous en parler il y a quelques jours, c’est désormais officiel, Rémy Pflimlin, 56 ans, vient d'être choisi par Nicolas Sarkozy comme prochain président de France Télévisions. Il était pourtant totalement inconnu du grand public jusqu'à il y a encore quelques jours, et tout juste pour les professionnels.


Patiemment, il est parvenu à se frayer un parcours riche. Cet Alsacien pur sucre né à Mulhouse en 1954, diplômé de HEC, a fait ses premières armes dans la presse, directement à des postes de direction. D’abord à l'hebdo Jours de France, comme directeur de la pub de 1979 à 1985, puis au quotidien régional strasbourgeois Les Dernières Nouvelles d'Alsace (DNA). En juin 1991, il rejoint la Société alsacienne de publications, éditrice du quotidien L'Alsace, rival des DNA, dont il devient président du directoire de 1993 à 1999.


Rémy Pflimlin se lance ensuite dans la télévision, en devenant directeur général de France 3 en 1999. Il doit là gérer son plus gros conflit en novembre 2002, sur la relance de la fabrication des programmes en interne. Un épisode qui laisse des souvenirs mitigés. Il reste à France 3 jusqu'en 2005, année de l'arrivée de Patrick de Carolis qui le remercie. Il revient donc à France Télévisions par la grande porte. Jusqu'à sa nomination à la tête du géant de l'audiovisuel public, il dirigeait depuis 2006 Presstalis (ex-NMPP), principale société chargée de la distribution de la presse, confrontée à une crise interne, mais aussi aux difficultés historiques des journaux et magazine français.

 

Deux étapes resteront à franchir. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) devra rendre « un avis conforme », terme juridique qui signifie que les neuf Sages donnent, ou non, leur accord au choix du gouvernement. Si une majorité s'y oppose, le gouvernement doit proposer un autre candidat. Son nom sera ensuite soumis aux commissions des affaires culturelles de l'Assemblée nationale et du Sénat.

 

Suivez l'actualité médias avec newstele sur twitter et Facebook

Crédit Photo : AFP/DR

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article