Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Newstele

Site web d’actualités / Médias

« Reportages », sommaire du samedi 11 janvier 2014

Reportages claire chazal tf1La rédaction de TF1 propose ce samedi à 13h25 le magazine Reportages, présentée par Claire Chazal. Sommaire

 

13h25 - Camelots, les rois du pavé Un reportage de Sylvie Aguirre, Stéphane Degnieau & Laurence Ketterer. Montage : Delphine Dufriche (5Bis Production)

On les appelle démonstrateurs ou marchands forains, 50.000 camelots sillonnent les routes de France. Casseroles, poêles, mandolines, serpillières magiques, produits miracles et chiffonettes.... Ils se donnent en spectacle sur les marchés ou les foires... Leur force de vente c'est leur bagout qui fait le bonheur des ménagères et des badauds. Il y a Claude, l'as du nettoyage, baptisé Claude la cire. Nicolas et Sandy camelots depuis l'enfance et de père en fils. Daniel, inventeur, rêve de vendre ses trouvailles.
 
Il y a d'abord Claude, 76 ans, doyen du marché qui vend de la cire d'entretien depuis plus de cinquante ans. Roi du bagout, il a tissé au fil de ses ventes, un réseau de clientèle fidèle qui le suit de marché en marché. Même s'il a largement atteint l'âge de la retraite, ce passionné refuse de raccrocher: "Il faut que je remue. Tu me vois moi, à la retraite ? Avec la casquette et la cigarette maïs ? Ah non, c'est pas pour moi !" Il y a bien son petit-fils Enzo qui aimerait le seconder mais pour cela, il faudra se montrer digne de l'héritage familial. Et être patient...
 
Etre camelot est souvent une histoire de famille. Dans le clan Radigue, Nicolas et Sandy, frère et soeur,  travaillent dans les foires et les marchés depuis leur plus jeune âge. Sandy, les appareils d'épilation, Nicolas, lui, vend des poêles. " C'est un métier où on parle avec le coeur, dit Sandy. Si je le fais, si Nico le fait, c'est pour être en famille, pour être tous ensemble. " Aujourd'hui, ils sont à la Foire de Châlons-en-Champagne. Pauline, la petite amie de Nicolas, en profite pour prendre ses premières leçons de vente.
 
Pour Daniel, 56 ans et en pré-retraite, c'est un nouveau défi. Inventeur il a décidé de se reconvertir dans le métier de démonstrateur pour vendre ses trouvailles. Après le range-ballons collectif et le papier toilette de poche, il mise tout aujourd'hui sur la fourchette incurvée qui permet de manger sans rien renverser. Déjà médaillé au concours Lépine de Paris, il rêve d'une nouvelle médaille au concours Lépine Européen de Strasbourg. Sa seule faiblesse : le bagout !


14h10 - Trucs, trocs et petites astuces Un reportage de Zaina Izabachene, image Philippe Cusset Montage Anne-Julie Toullec  (SN Editel)
Plus qu'une tendance, le troc est devenu, en moins de dix ans, un nouveau mode de consommation en France. Un Français sur deux résiste à la crise grâce à l'échange. Nous avons suivi trois troqueurs avertis : Sandra à Alfortville troque des vêtements et des objets sur Internet. A Paris, Anne-Cécile échange du temps contre des services. En Champagne-Ardennes, Marie-Pierre troque le fruit de sa passion, les plantes. Il paraîtrait même que troquer, c'est bon pour le moral !
 
Sandra,  38 ans, maman de deux enfants, chineuse née, a dû revoir sa façon de consommer à la suite d'une une arnaque immobilière. Il y a deux ans, elle découvre le troc sur Internet. L'occasion de pouvoir s'offrir de nouveaux vêtements et se faire plaisir sans compter."C'est devenu naturel de troquer, de revendre ou d'acheter en seconde main. Puisque l'on n'achète pas les choses à leur valeur neuve, à tarif plein en magasin, on fait beaucoup plus d'économies qu'avant".
 

14h35 - Binvenue chez les Greeters... suivez les guides Un reportage de Catherine Benmaor-Champion, Mirsad Hajder. Montage : Isabelle Brudey (Story Box Presse)
Amoureux de leur quartier, de leur ville, ils partagent leurs coups de coeur et leurs bonnes adresses avec des étrangers qu'ils traitent comme des amis. Bénévoles curieux, passionnés, mais avant tout généreux, ces guides touristiques d'un nouveau genre qui officient "à domicile" ont été baptisés les "greeters". Ce mouvement est né à New York en 1992... Aujourd'hui, la France compte le plus grand nombre d'associations de Greeters. Nous sommes allés à la rencontre de trois d'entre eux : Gérard à Marseille, Valérie à Soissons et Édouard à Paris.
 
À 72 ans, Gérard, Marseillais pur et dur, ancien boucher retraité, a un emploi du temps de "ministre" ! Depuis trois ans déjà, Gérard est "greeter". Des balades, il en organise parfois trois ou quatre par semaine. Un jour, c'est avec cinq étudiants belges et alsaciens que Gérard a décidé de partager ses connaissances botaniques, mais surtout les secrets des calanques, qu'il connaît par coeur. Deux bonnes heures de marche pour arriver, comme le dit Gérard, sans chauvinisme aucun" au pied de la "8e merveille du monde" : la calanque de Sujiton. Pour faire plaisir à la famille Dickover, des Américains passionnés de châteaux, Gérard a prévu la visite du château d'If. "Je suis heureux de voir les gens heureux... Je suis heureux de savoir que les gens apprécient ma compagnie et qu'ils en garderont certainement un bon souvenir" "Bien souvent après la visite on m'envoie des mails, là, ce sont des Américains, je suis convaincu que j'aurai droit à un mail de remerciement, de compliments..."

 

Suivez l'actualité médias avec newstele sur twitter, Facebook et Google+
Crédit Photo : TF1

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article