Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Newstele

Site web d’actualités / Médias

Newstele

« Reportages », sommaire du samedi 14 octobre 2009

La rédaction de TF1 propose ce samedi à 13h40 sur TF1 le magazine « Reportages » sur le thème : « Partis sans laisser d'adresse ». Sommaire :

En France, chaque année, 59.000 personnes disparaissent. Un jeune homme sans histoires, étudiant en kinésithérapie n'a plus donné de nouvelles à ses parents depuis le 13 octobre 2006. Un monsieur âgé et fragile sort faire des courses et refait surface quatre jours plus tard. Un père de famille quitte sa famille un soir de 1981 et 28 ans plus tard, il n'arrive toujours pas à expliquer pourquoi et a choisi d'aider les familles à la recherche de leurs proches.

Sur le tee-shirt de Maria une photo, celle de son fils, disparu depuis le 13 octobre 2006. Depuis trois ans, elle pleure tous les jours. Ce jour d'octobre 2006, le jeune étudiant, major de promotion en kinésithérapie à Lille, quitte son appartement pour se rendre à l'hôpital. Il retire de l'argent au distributeur, remonte chez lui, ne prend que sa carte d'identité et disparaît. Deux jours après sa disparition, ses parents reçoivent une lettre où il explique : « Je suis malade. J'ai une saloperie inopérable qui grandit en moi et je pars l'affronter seul. Imaginez-moi en voyage, prêt à revenir d'un instant à l'autre. Vous ne me perdez pas. C'est juste un au revoir. Je vous aime fort ». Cette maladie, personne n'en a entendu parler et il n'existe aucun dossier médical... Ne pas savoir, attendre... : la famille du jeune homme vit dans l'angoisse permanente.

Depuis trois jours, la famille de Monsieur Anatole vit un cauchemar. Anatole Bernard, 74 ans, n'est pas rentré chez lui. Sa fille, sa femme et tous ses enfants refont le trajet : toutes les rues de Champigny sur Marne à sa recherche. Des affiches avec sa photo et son signalement ont été posées un peu partout. Au commissariat de police, les policiers ont été avertis dès le premier jour et une enquête a été ouverte. Mirela, la fille de Monsieur Anatole est allée chercher de l'aide auprès de Philippe Bastien qu'elle a contacté sur internet. Il a créé une association d'aide aux familles et tente de retrouver bénévolement les disparus... 

Partir sans laisser d'adresse, disparaître. C'est aussi ce qu'à fait Philippe en 1981 alors qu'il venait d'être papa pour la deuxième fois : il passera quatre mois en Italie. « Je suis incapable à l'heure actuelle de dire pourquoi je suis parti. C'est impossible », résume Philippe.


Suivez l'actualité médias avec newstele sur twitter et Facebook


Crédit Photo : TF1/DR

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article