Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site web d’actualités / Médias

Newstele

« Reportages », sommaire du samedi 1er décembre 2012

Reportages-claire-chazal-tf1.jpg

La rédaction de TF1 propose ce samedi à 13h25 sur TF1 le magazine Reportages, présentée par Claire Chazal. Sommaire

 


13h25 - Les Experts du travail au noir Un reportage de Christine Lenief, Didier Barral, Mirsad Hajder et Jean-Michel Vennemani

Chaque année en France, le travail au noir représente pour l'Etat un manque à gagner de quinze milliards d'euros. Une équipe de "Reportages" a accompagné pendant plusieurs mois sur le terrain et pendant leurs enquêtes les policiers et les gendarmes qui luttent contre ces délits.  Pendant plusieurs mois, les enquêteurs de l'OCLTI (l'Office Central de lutte contre le travail illégal) créé par la Gendarmerie en 2005, se sont intéressés aux pratiques de plusieurs artisans couvreurs de la région parisienne.

Le BTP est l'un des secteurs d'activités où la fraude au travail dissimulé est la plus répandue. Les quatorze artisans visés par l'enquête des gendarmes auraient détourné plus de 9 millions d'euros en trois ans. Ils ont tous un lien de famille, frère ou cousin, et  vivent pour la plupart dans le même quartier. Leurs entreprises sont florissantes mais ces artisans ne déclarent rien, ni aux impôts, ni à l'URSSAF... Un manque à gagner pour la Sécurité Sociale et pour l'Etat. 

Le directeur d'enquête, Frédéric Barrau tente par tous les moyens de matérialiser les fraudes pour les confondre : saisie des relevés de compte, planque sur les chantiers et à leur domicile... Une immersion au coeur d'une enquête, avec à la clé plusieurs arrestations. Déférés au tribunal de Bobigny, les fraudeurs encourent une peine de prison de 3 ans pour travail dissimulé, de 10 ans pour blanchiment aggravé et de 5 ans pour escroquerie. En 2011, L'OCLTI a révélé une fraude de 33 millions d'euros.

 

14h05 - Mon prof de Maths, Rock Star en Sibérie Un reportage de Laurence Wycke 

Professeur de mathématiques dans un collège de Seine et Marne, Jean-Michel, 51 ans, échange ses équations contre une guitare.... Dans son "autre vie", en Sibérie, c'est une rock-star ! Plateaux de télévision, groupies.... Depuis dix ans, inconnu en France, Jean-Michel enchaîne les tournées triomphales. Sa tournée le mène cette fois-ci en Yakoutie, une république de Sibérie vaste comme six fois la France, à plus de 10 000 kilomètres de Paris.

Sans sa femme, commerçante : "la vie d'artiste, ce n'est pas pour moi !" Jean-Michel est officiellement invité à la fête du soleil, le nouvel an du calendrier traditionnel yakoute, en juin. Un honneur: " c'est comme si on m'invitait au 14 juillet à Paris ... à l'Elysée ". Jean-Michel est reçu comme un hôte de marque: " il est comme notre compatriote, tout le monde le connaît ! ". Accompagné de Thomas, son guitariste, Jean-Michel va donner plusieurs concerts dans la capitale, Yakoutsk, mais ce qu'il préfère c'est se perdre dans la taïga.  Vieille tradition, le français est un peu parlé et étudié à l'école.  Accueillir un chanteur français " en vrai ", c'est un événement ! " Il y a certaines écoles où on a étudié mes chansons, où les enfants ont appris mes textes... ".  

 

14h40 - My Little Marseille Un reportage de Laurence Lowenthal, Jean-Yves Charpin et Anne-Cécile Genre.

Ils ont beau vivre à des milliers de kilomètres du Vieux Port, leur coeur bat pour toujours à Marseille. Comment garder son accent et ses coutumes quand on vit à New York ? Sur les 10.000 Français de Manhattan, une poignée d'irréductibles cultive  envers et contre tout ses origines....

D'une partie de pétanque sur la 74e rue à une assiette d'oursins "comme là-bas". Il y avait Chinatown et Little Italy, il y a aussi Little Marseille. "Je tire ou je pointe ?" Xavier, un Marseillais, New Yorkais depuis douze ans a transformé une rue entière en réplique de la Canebière  : trois tonnes de sable pour huit terrains de pétanque... Et voilà la 74e rue qui vibre au son des cigales... électriques ! Pétanque, mais aussi football : le club de supporters de l'OM-New-York, 200 membres, a annexé un petit bar près de Time Square, où le temps d'un match, on se croirait au stade Vélodrome.

 

Suivez l'actualité médias avec newstele sur twitter et Facebook

Crédit Photo : TF1/J.Cauvin

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article