Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Newstele

Site web d’actualités / Médias

Newstele

« Sept à huit », sommaire du dimanche 31 janvier 2010

harry-Roselmack-2-.jpgCe dimanche , Harry Roselmack présente un nouveau numéro de  « Sept à Huit », dès 18:50 sur TF1. Sommaire

Prof et tueur en série ?
Le 6 janvier dernier, la police belge a arrêté Ronald Janssen, 38 ans, professeur de dessin dans une école de Loksbergen, un village flamand de 1 400 habitants. Il est accusé du meurtre  d'un couple d'amoureux. Shana 18 ans et Kevin 22 ans. On avait retrouvé leurs corps dans une voiture carbonisée à un kilomètre du domicile de Janssen. En garde à vue, l'enseignant a non seulement avoué le double crime mais a aussi reconnu être l'auteur d'au moins deux autres meurtres. Des révélations crédibles qui ont amené les enquêteurs à rouvrir des dizaines de cas de viols, assassinats et disparitions non élucidés et à se demander s'ils ne tiennent pas là l'un des pires meurtriers en série de l'histoire. Une enquête d'Emmanuel Reitz et Seddik Chettab.

Le village des fous
A Ainay-le-Château, petite bourgade de 1 100 habitants dans le département de l'Allier, les coutumes ont la vie dure. Dans ce village, depuis plus d'un siècle, on accueille les malades mentaux à domicile. Au départ, il s'agissait de soulager les hôpitaux psychiatriques parisiens débordés, aujourd'hui au regard des excellents résultats obtenus l'expérience continue. A Ainay, une famille sur quatre accueille des patients, il y en a 280 en ville. Certains n'effectueront qu'un séjour de quelques mois, d'autres resteront des dizaines d'année dans leur famille d'accueil. Joël Bruandet et Tony Casabianca ont suivi au quotidien monsieur Léon, 82 ans, qui souffre de troubles de la personnalité et Maurice, 72 ans, psychotique. Tous deux ont élu domicile chez Sylvie et Dominique, un postier. A découvrir aussi, Madame Jacquet et son mari cantonnier, un couple auquel on réserve les cas difficiles...

Karl et les mains d'or
C'est la semaine des défilés haute couture à Paris. Sur les podiums, la collection été 2010. Elodie Pakosz et Mirsad Hajder ont pu vivre la préparation de ce rendez-vous dans les coulisses de la maison Chanel, aux côtés des artisans de ces maisons d'art au savoir faire unique. La maison Lemarié, dernier plumassier de France, la maison Massaro, bottier de luxe et la maison Lesage, toujours dirigée par François 80 ans, un brodeur sans égal. A quelques heures du défilé, chacun s'affaire sur des robes d'exception à plus de 200 000 euros pièce, en redoutant l'œil du maître, Karl Lagerfeld qui à tout moment, jusqu'à la dernière minute, a le pouvoir de tout changer, de tout remettre en cause au gré de son inspiration.

La deuxième vie de Wali A 15 ans, Wali, estimait n'avoir plus rien à perdre sauf la vie. Son père torturé et tué par les Talibans, sa mère morte dans un attentat sur un marché de Kaboul, le jeune Afghan a décidé de quitter son pays. A pied, à cheval, en bus, en train, en bateau, un long périple l'a amené jusqu'en France. Une aventure faite de drames et de peurs, aux mains de passeurs, dans la peau d'un sans papier, aidé aussi parfois par des âmes charitables. C'était il y a 7 ans. Depuis Wali a fait du chemin. La semaine dernière, Wali a obtenu un équivalent du Bac avec mention. Il rêve d'intégrer un jour Sciences-Po. La guerre l'a arraché à son pays mais le courage et la chance lui ont offert une « deuxième vie », il se confie à Thierry Demaizière.


Suivez l'actualité médias avec newstele sur twitter et Facebook


Crédit Photo : TF1/ J.M. Sureau

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article