Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site web d’actualités / Médias

Newstele

« Reportages », sommaire du dimanche 06 Juillet 2014

« Reportages », sommaire du dimanche 06 Juillet 2014

La rédaction de TF1 propose ce dimanche à 13h25 le magazine Reportages, présentée par Claire Chazal. Sommaire

 

Mon été au Racou Un reportage de Cécile Madronet, Mathieu Labeyrie et Sébastien Hondelatte (AIMV) 
Trois rangées de petites maisons colorées posées sur la plage, entre la Méditerranée et le massif des Albères : voici le Racou, un quartier d'Argelès-sur-Mer. De juin à septembre, "Racouniens" d'origine et vacanciers de passage se partagent ce petit " recoin " de paradis, les pieds dans l'eau, avec une seule envie... revenir l'année prochaine.

"Le Racou, ça veut dire recoin en catalan. C'est toute ma vie. J'y suis pratiquement né... Maintenant, j'y habite à l'année". Patrick Deleaux a navigué un peu partout mais le Racou c'est son "recoin" de paradis. Comme chaque année à l'approche des vacances, les ruelles sableuses du Racou commencent à s'animer. Les premières maisons ont été construites dans les années 20 et 30 sur trois lignes : "on ne dit jamais le nom des rues. On dit toujours "1re ligne" on sait que c'est face à la mer, "2e ligne" c'est derrière et "3e ligne", explique Marie-Jo qui ouvre sa maisonnette pour l'été. Cette maison, la plus petite de la première ligne, est dans sa famille depuis 50 ans.

Lillois d'origine, Patrick et sa femme Frédérique ont repris l'hôtel restaurant il y a dix ans sur un coup de coeur. Et comme le dit Frédérique : "quelqu'un qui aime le Racou est adopté immédiatement. Après, il faut apprendre à connaître le Racou. C'est une grande famille, donc on vit ensemble et il y a des avantages et quelquefois des inconvénients. Il faut les accepter aussi".

 

Les salaires de la peur Un reportage de Bertrand Aguirre et Rémi Cadoret (Alta Press)
Risquer sa vie pour la gagner. C'est la philosophie et le mode de vie d'Yvan, Stéphanie et Olivier. A 26 ans, Yvan Jayne, né à Marseille, est devenu l'un des meilleurs cowoys de rodéo du monde au Texas. Olivier Mazurel, pilote et champion de voltige aérienne, passe plus de temps en l'air que sur la terre ferme. Stéphanie Bodet, championne du monde d'escalade, teste du matériel de grimpe.
 
Yvan Jayne, 26 ans vit au Texas depuis 10 ans. D'origine marseillaise, il est venu ici pour réaliser son rêve : devenir champion de rodéo. Chaque weekend, pour une poignée de dollars, il parcourt les Etats-Unis et monte des chevaux sauvages au risque de se briser le dos. Pour sa spécialité, la monte à cru sur chevaux sauvages, Yvan s'entraîne sur un cheval mécanique. "On morfle de tous les côtés. C'est une des seules disciplines du rodéo où même si on a fait un bon score à la fin, même si on a fait une très belle monte, en descendant on a toujours mal quelque part". En dix ans, il a arrêté de compter ses blessures : côtes cassées, déchirures musculaires, fracture d'une vertèbre. Avec son  1,77 mètre et ses 76 kilos de muscles, Yvan est prêt pour la nouvelle saison. "J'ai été champion du Texas en 2008 en Bare Back" (rodéo sans selle). C'est grâce à ce titre que le petit "Frenchy", qui a grandi loin des corrals, a réussi à se faire adopter par la famille du rodéo, comme "l'un des meilleurs cowboys de rodéo au monde !".

 

Suivez l'actualité médias avec newstele sur twitter, Facebook et Google+
Crédit Photo : TF1

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article