Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site web d’actualités / Médias

Newstele

« Nos mères, nos daronnes » documentaire Infrarouge ce mardi soir sur France 2

"Nos mères, nos daronnes" (Infrarouge/France2)

"Nos mères, nos daronnes" (Infrarouge/France2)

France 2 propose ce mardi soir à 22h50 dans la case Infrarouge le documentaire Nos mères, nos daronnes un film inédit écrit par Bouchera Azzouz.production, réalisé par Bouchera Azzouz et Marion Stalens  De (Production : l'autre côté du Périph').
Avec le soutien du Centre National du Cinéma et de l’Image Animée, de l'Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances de l'Acsé, de la Commission Images de la diversité de la PROCIREP - Société des Producteurs et de l'ANGOA.

 

Pour la première fois, des mères, des « daronnes » comme on les appelle dans les quartiers populaires parlent de leur vie de FEMMES, de leurs avortements, de leurs amours, de leurs enfants mais aussi de leurs rêves et de leurs projets ! Pour Rahma, Sabrina, Yamina, Habiba, Zineb et Aline, ces confidences qu’elles livrent avec humour et émotion à Bouchera Azzouz, fille de Rhama et auteur du film tissent le récit de leur combat vers l’émancipation et la liberté.

 

Issue d'un quartier populaire de la banlieue parisienne, et inspirée par le parcours de sa mère et de ses voisines, Bouchera Azzouz veut découvrir qui sont ces femmes qui se cachent derrière ce rôle de mères qu'elles endossent depuis si longtemps. Pour les jeunes, elles sont "les daronnes", véritables piliers du quartier. (« Daronnes » signifie mères).

 

Pour la société elles sont des "mères courage".

Mais qui sont-elles vraiment ? Des femmes aussi !  Alors,  sans tabous, elles osent évoquer leur jeunesse, leurs combats intimes et leurs trajectoires souvent mouvementées. Musulmanes, juives ou athées, amies par delà leurs cultures, elles ont su bousculer leurs traditions et les interdits de la société française des années 70, pour gagner leur liberté.  Elles racontent comment elles ont surmonté les difficultés d'accès à l'éducation, et les batailles qu'elles ont menées pour la maîtrise de leurs corps et de leurs destins. On découvre que la plupart d'entre elles ont avorté, y compris du temps où cette pratique était encore illégale, partageant ainsi la condition de nombre de leurs voisines françaises. Aujourd'hui Rahma s'est mise à peindre des tableaux, où elle se raconte avec une incroyable audace, Sabrina s'épanouit dans son travail, Zineb continue à militer pour les droits des femmes, Yamina se passionne pour la lecture et Habiba se bichonne et emmène ses amies en thalassothérapie. A travers leurs histoires singulières, drôles et émouvantes, ce film propose une vision décapante des femmes des quartiers populaires.

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article