Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site web d’actualités / Médias

Newstele

« Ségolène Royal, la femme qui n'était pas un homme » ce lundi soir sur France 3

"Ségolène Royal, la femme qui n'était pas un homme" (DR)

"Ségolène Royal, la femme qui n'était pas un homme" (DR)

France 3 propose ce lundi soir le documentaire inédit Ségolène Royal, la femme qui n'était pas un homme de Gérard Miller et Coralie Miller.

 

Quand un psychanalyste essaie de comprendre, de son enfance à aujourd'hui, l'histoire de la plus rocambolesque femme politique de la République.

Redevenue ministre en 2014 avec l'arrivée de Manuel Valls à Matignon, Ségolène Royal est sans conteste l'un des personnages les plus importants de l'Etat.
« La vice-présidente » a même titré en couverture un hebdomadaire, constatant que s'est reconstitué un étonnant axe Ségolène Royal-François Hollande et que celui-ci ne semble pas prêt de céder.

 

Et pourtant, entre 2007 et 2014, Ségolène avait connu sept ans de malheur : une lente descente aux enfers. Et après le tweet assassin de Valérie Trierweiler, suivi de son échec à la législative de La Rochelle, personne ne donnait cher de sa peau.
Ce qui a motivé l'envie de faire ce film, c'est de comprendre comment Ségolène Royal avait réussi à démentir les mauvais augures et à témoigner d'une aussi étonnante résistance aux chocs.
Repérer ce qui, depuis son enfance et tout au long de sa vie, avait bien pu la rendre aussi obstinée et, plus généralement, aussi atypique ?
Quels chemins sinueux avait-elle donc parcourus pour devenir la femme politique la plus populaire de toute l'histoire de la République et en même temps la plus rocambolesque ?

 

A quoi s'ajoute cette dernière question sur le président et son ex-compagne : en serait-il donc en politique comme au cinéma, où les couples mythiques, même lorsqu'ils se quittent, restent inséparables ?

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article