Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site web d’actualités / Médias

Newstele

En décembre, retrouvez une nuit Made in Philippines sur Orange ciné choc

orange ciné chocTrois films et un documentaire inédit. Il fallait bien ça pour revenir sur l’incroyable épopée du cinéma bis américain sur le sol philippin dans les années 70. Avec sa main d’oeuvre bon marché, ses décors de rêve et sa liberté totale, les Philippines ont été dans les années 70 un eldorado pour les films d’exploitation, surtout américains. Monstres mutants, espions nains, femmes en prison... et Pam Grier sont au programme. Un sous-genre à part entière !

 

Hollywood se déchaîne à Manille (2010 – Mark Hartley), documentaire INEDIT, le samedi 3 décembre à 20h40 :

D’images d’archives délirantes en entretiens avec les réalisateurs Roger Corman ou Joe Dante, ce documentaire revient sur l’âge d’or du cinéma de genre aux Philippines dans les années 70.

 

Big Doll House (1971 – Jack Hill), le samedi 3 décembre à 22h05, avec Pam Grier, Judith M.Brown :

Un groupe de détenues d’une prison philippine sont victimes de séances de torture et d’humiliation de la part de leur matonne. Elles décident de s’échapper et prennent des otages dans leur fuite.

 

Femmes en Cages (1971 – Gerardo de Leon), le samedi 3 décembre à 23h40, avec Pam Grier, Jennifer Gan :

Piégée par son petit ami dealer de drogue, une jeune et naïve Américaine est jetée en prison et confrontée à une gardienne sadique et lesbienne. Elle espère pouvoir s’évader avec l’aide de ses codétenues.

 

The Big Bird Cage (1972 – Jack Hill), le dimanche 4 décembre à 01h55, avec Pam Grier, Sid Haig :

Blossom et Django sont un couple de rebelles révolutionnaires. Aidés par la jeune Américaine Terry, ils planifient la libération de femmes emprisonnées dans un camp philippin en pleine jungle.

 

Suivez l'actualité médias avec newstele sur twitter et Facebook   

Crédit Photo : Logo Orange 

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article