Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site web d’actualités / Médias

Newstele

Mariage pour tous : Jean-Pierre Pernaut accusé de dérapage (Vidéo)

Jean-Pierre Pernaut est-il partial ? Le doute est permis après visionnage du JT de 13H jeudi. Lorsque le présentateur vedette de TF1 évoque la condamnation d'un opposant au "mariage pour tous", qui s'est mobilisé lors du passage de François Hollande sur le plateau de "Capital" de M6, il fait le lancement suivant : "Il n'est pas bon être hostile au mariage homosexuel".

 

Il semble surpris par la sentence : "Deux mois de prison ferme, c'est une première en France", explique le journaliste en insistant bien sur chaque mot. Celui-ci poursuit son court propos en parlant de Frigide Barjot, "expulsée de son logement de la mairie de Paris qu'elle louait depuis une trentaine d'années". En guise de conclusion, Jean-Pierre Pernaut murmure un "Tiens, donc !".

 

Midilibre.fr évoque une erreur factuelle : Nicolas, le jeune opposant, n'a pas été emprisonné pour ses opinions, mais pour "rébellion", après avoir refusé que les forces de l'ordre prélèvent ses empreintes. JPP a donné une information approximative, relève également 20 Minutes.fr. Une assignation en vue d'une expulsion a été délivrée, mais pas pour des raisons... politiques. Frigide Barjot et son mari ont domicilié leur entreprise à leur adresse personnelle alors que leur bail interdisait toute activité commerciale. Ils ont également sous-loué leur appartement alors que cela leur était interdit. "C'est une grave faute déontologique pour un journaliste", estime, de son côté Giuseppe Di Bella, un historien qui s'exprime sur le site du Plus du Nouvel Observateur.

 

Suivez l'actualité médias avec newstele sur twitter, Facebook et Google+ 
Avec AFP

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article