Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site web d’actualités / Médias

Newstele

Marine Delterme : "Cette saison est un beau cadeau pour le public"

Alice nevers tf1La saison 9 s'est achevée tragiquement pour le Juge Alice Nevers et toute l'équipe. Le commandant Fred Marquand et le père de son enfant, Mathieu Brémond, sont retrouvés au beau milieu d'une fusillade liée à l'affaire du gang des diamants. La police les a retrouvés inertes et blessés. Marine Delterme revient sur ce final haletant et déchirant pour son personnage et dévoile les temps forts de cette nouvelle saison 10.  

 

En 2002, vous succédez à Florence Pernel dans le rôle de Florence Larrieu. Depuis, vous enchaînez les épisodes d'Alice Nevers. Quel regard portez-vous sur cette dixième saison ?
Cette saison est un beau cadeau pour le public qui nous suit depuis le début. Elle s'annonce riche en rebondissements, très contrastée entre la vie privée des récurrents et le polar. Elle traite de sujets d'actualité sensibles comme la précarité du logement, l'homosexualité et la banlieue, la vidéosurveillance dans les lotissements... tout en conservant une part de comédie propre à la série. Les décors s'annoncent surprenants : l'une de nos enquêtes nous entraînera jusqu'en Afghanistan. Après l'arrivée du greffier Victor, campé par Guillaume Carcaud, lors de la saison 9, un nouveau protagoniste va faire son apparition : le procureur Divo, interprété par Marc Grosy. Pour la première fois, la saison comporte huit épisodes au lieu de six, avec un double épisode inédit promettant un beau mélange de genres et un final explosif ! 

 

En fin de saison 9, Alice assistait à un terrible accident mettant en péril les deux hommes de sa vie, Mathieu et Marquand. Dans quel état d'esprit est-elle à ce moment ?
Très chahutée par ce qui vient de se produire, elle n'a pas encore eu le temps de se remettre en question sur la nature de ses sentiments que d'autres évènements vont se succéder très rapidement. Mathieu, hospitalisé suite à la fusillade, s'enfuit subitement sans laisser de trace. Alice va être suspectée d'avoir participé à son évasion et se retrouve placée sous surveillance par le procureur Divo. D'abord furieuse, elle entre ensuite dans une phase de déni, refusant d'ouvrir les yeux sur ce qui lui arrive et faisant croire à Marquand que rien ne l'affecte.

 

Après la fuite de Mathieu, Alice se retrouve à nouveau seule pour élever leur enfant Paul...
Pourtant, elle est viscéralement attachée à Mathieu. Ils se sont rencontrés en Faculté de droit et ont décidé de vivre ensemble très rapidement. Il représente non seulement son premier amour de jeunesse, mais il est aussi le père de son enfant. Lorsqu'il disparaît sans l'avertir, Alice est dépassée par les événements. Elle s'imagine qu'il mène une double vie ou qu'il a peut-être une maîtresse. Malgré tout, elle fait bonne figure auprès de son fils et défend l'image du père aimant, ayant elle-même souffert de l'absence de sa mère lorsqu'elle était enfant.

 

En l'absence de Mathieu, Marquand, le parrain de l'enfant, semble prendre le relai...
Marquand prend son rôle de parrain très à cœur. Alice et lui entretiennent depuis longtemps une fausse relation amicale. Ils sont très amoureux l'un de l'autre et ont déjà échangé quelques baisers. Un véritable jeu de séduction s'est installé. Lui tente de la rendre jalouse avec une autre femme et elle campe sur sa relation compliquée avec Mathieu. Partagée entre deux hommes, Alice se résigne à faire un choix en fin de saison...

 

Face à tous ces événements, comment gère-t-elle toute cette pression ?
Elle bénéficie du soutien des hommes qui l'entourent au quotidien. L'arrivée de Victor, son nouveau greffier, va être une bouffée d'air frais. Il va devenir son confident. A la fois drôle et attachant, il reprend le flambeau d'une vraie complicité vécue avec Lemonnier à l'époque. Le lieutenant Max est également un vrai soutien, même s'il est plus proche de Marquand. Enfin, les relations entre Alice et son père, Jacques, semblent s'être améliorées.

 

Un nouveau personnage, le procureur Divo, intègre la série. Quelles relations Alice entretient-elle avec lui ?
Leurs rapports ne sont pas très cordiaux. Tenace, Divo la taraude pour lui extirper des informations sur la disparition de Mathieu. Persuadé de sa complicité, il la place sous surveillance policière, ce qui crée une vraie tension entre eux. Alice sent l'étau se refermer et se retrouve prise au piège, la justice au-dessus d'elle, sans pouvoir réagir. Serait-elle impliquée ?

 

Quelle place accorde-t-elle à sa vie personnelle ?
En dehors du travail, Alice tente de conserver une part de féminité pour se sentir exister. Même si on peut la croiser en boîte de nuit lors d'un épisode, elle reste une mère de famille dévouée et tente de rester forte malgré ce qui lui arrive, par respect pour son fils. Ses rapports avec les femmes sont très limités et se résument à la nounou de son fils et les femmes qu'elle croise lors de ses enquêtes.

 

Alice a toujours accepté ce qui lui arrivait, sans jamais se plaindre. Marquand la définit comme une « bombe à retardement ». Va-t-elle finir par craquer ?
Oui. Tout le monde s'en rend compte. Alice va trop bien malgré ce qu'elle a vécu. Entre sa grossesse seule, les visites au parloir de la prison et les mensonges à répétition de Mathieu, elle semble avoir perdu tout repère. Marquand s'inquiète... Elle lui ment et il le sait.

 

Suivez l'actualité médias avec newstele sur twitter, Facebook et Google+
Interview : Elodie Renard (TF1)
Crédit Photo :
TF1/Christophe Charzat

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article