Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site web d’actualités / Médias

Newstele

Odile Vuillemin : "Chloé n'est jamais là où on l'attend"

http://s.tf1.fr/mmdia/i/54/4/profilage-10333544thssh.jpg?v=1La saison 3 de Profilage touche à sa fin et le dernier épisode, Insoupçonnable, diffusé en 2 parties, nous réserve son lot de surprises. Alors qu'un membre de l'équipe se retrouve directement impliqué dans le meurtre d'une jeune femme, Chloé Saint-Laurent, interprétée par Odile Vuillemin, plonge dans un coma profond. L'actrice revient sur cet épisode pas comme les autres...

 

Quel a été votre sentiment à la lecture du scénario ?
Dans un premier temps, j'ai adoré l'idée des scénaristes de plonger Chloé dans un coma profond tout en laissant son inconscient résoudre l'enquête en cours. Puis, j'ai réalisé qu'une fois encore, il lui arrivait un malheur. Tout au long de la saison 3, elle accumule les accidents comme la noyade, les agressions et maintenant le coma ! Loin d'être monolithique, Chloé est un personnage très agréable à interpréter mais, avec toutes ces mésaventures, très éprouvant aussi.

 

Mais elle prend souvent des risques démesurés...
C'est vrai, rien ne l'arrête ! Chloé a une manière bien à elle de travailler. Quand elle a besoin d'une information, elle va la chercher où elle se trouve et peu lui importe le protocole ou les dangers.

 

Est-elle à l'apogée de son talent dans cet épisode ?
Dans les enquêtes les plus urgentes et difficiles, Chloé se révèle excellente. Mais ce qu'il y a de fascinant avec ce personnage, c'est son côté imprévisible. Elle n'est jamais là où on l'attend et nous surprend toujours.

 

Elle finit par se retrouver dans le coma... Comment avez-vous appréhendé ces scènes ?
Nous avons beaucoup travaillé sur la séquence où Chloé, dans son inconscient, poursuit ses investigations. Par exemple, j'ai choisi de porter une robe blanche pour symboliser le mi-parcours entre la vie et la mort. J'ai aussi changé ma voix, ce qui n'était pas facile à maintenir durant tout l'épisode. De plus, l'ensemble du travail technique pour créer une atmosphère éthérée, comme les jeux de lumière et la mise en scène, a été précieux. Nous nous sommes très vite plongés dans l'ambiance.

 

"Il me faut beaucoup de concentration
                                          pour coller au personnage"

 

Est-ce difficile à jouer ?
Ces séquences requièrent beaucoup d'énergie car dans son subconscient Chloé est encore plus « borderline » que d'habitude. Il me faut beaucoup de concentration pour coller parfaitement au personnage. Mais ce coma était aussi l'occasion de lui donner plus de légèreté. Elle évacue toutes les pressions quotidiennes et donne une image différente. Elle s'amuse avec Hyppolite, s'interroge sur sa vie sentimentale, sur son passé...

 

Dans cet épisode, de nouvelles révélations sont faites au sujet de sa mère. Pourquoi Chloé, talentueuse psychocriminologue, n'arrive-t-elle pas à faire la lumière sur la mort de cette dernière ?
Chloé peine à gérer ce trop-plein d'émotions. Son père étant directement impliqué dans la mort de sa mère, elle n'arrive pas à prendre le recul nécessaire pour faire le point sur sa propre famille. Il en va de même sentimentalement, elle passe beaucoup de temps à s'occuper des problèmes des autres pour ne pas faire face aux siens.

 

Dans Insoupçonnable, un membre de l'équipe est impliqué dans le meurtre d'une jeune femme, comment arrive-t-elle à dissocier le personnel du professionnel ?
Le commissaire Lamarck lui a menti non seulement sur son lien avec la victime mais aussi au sujet de sa mère. Chloé est alors totalement bouleversée par ses mensonges mais compte tenu de l'urgence de la situation, elle décide de faire abstraction de ses problèmes personnels pour le disculper. Convaincue de son innocence, elle est animée par l'envie de sauver avant tout un ami, mais souhaite aussi avoir une discussion sérieuse avec lui à propos de sa mère

 

Dans de ce dernier épisode, on voit l'équipe plus solidaire et soudée que jamais. Comment expliquez-vous cette forte complicité ?
Les maladresses de Chloé font d'elle une personne très attachante et ses coéquipiers ont envie de la protéger. La mort de Pérac les a beaucoup rapprochés même si elle s'est un temps recluse. Malgré les débuts difficiles avec le nouveau commandant Thomas Rocher, ils font front ensemble et se rapprochent de plus en plus au fil des épisodes.

 

Justement quels sont ses rapports avec le tout juste débarqué Thomas Rocher ?
La relation entre Chloé et Rocher est très différente de celle entretenue avec l'ancien commandant Matthieu Pérac. Lui était horripilé par ses comportements incongrus mais, en même temps, elle l'amusait beaucoup. Ils étaient comme chien et chat mais avaient beaucoup d'affection l'un pour l'autre. Revenir dans l'équipe avec un nouveau commandant n'était pas évident pour Chloé. Mais Thomas Rocher porte un autre regard sur elle. Il la respecte beaucoup car il sait qu'elle est la pièce manquante et indispensable à son équipe. Leurs rapports évoluent et à la fin, on les sent aussi très proches. Ils entretiennent une relation pudique dans laquelle ils se protègent l'un l'autre, à leur manière, mais sans se le dire explicitement.

 

Lors de cette saison, quelle a été la scène la plus difficile à tourner ? Et la plus sympathique ?
La séquence la plus difficile à jouer est de loin celle où je simulais une noyade. Je suis restée en apnée un certain temps, ce n'était pas très agréable ! A contrario, la façon dont elle quitte son amant dans une des scènes m'a beaucoup amusée.

 

"J'aimerais qu'elle se retrouve
                                   dans des situations plus drôles"

 

Comment souhaiteriez-vous voir évoluer votre personnage ?
Nous en parlons beaucoup avec les scénaristes. Chloé est un personnage qui a déjà beaucoup évolué. Malgré son apparence de petit moineau, elle est très forte et a surmonté de nombreuses épreuves qui l'ont fait grandir. Mais, j'aimerais qu'elle se retrouve dans des situations plus drôles, voire totalement décalées !

 

Quels sont vos projets ?
Avant de tourner la suite de Profilage, je vais commencer par prendre un peu de vacances ! Cependant, je travaille également sur l'écriture d'un long métrage. Mais pour l'instant, motus et bouche cousue !

 

Suivez l'actualité médias avec newstele sur twitter et Facebook   

Interview : Coralie Vallet
Crédit photo : TF1/J.Cauvin

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article