Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site web d’actualités / Médias

Newstele

Reportage - Retour sur le 2e Festival Européen des Séries TV à Fontainebleau

entree-festival-luchon-grand.jpgSérie Séries, Festival Européen des Séries TV à Fontainebleau
Durant 4 jours (du 3 au 6 juillet 2013), c'est à Fontainebleau que se sont réunis les professionnels de l'audiovisuel afin de réfléchir sur l'avenir de la création TV (en matière fiction) à l'occasion de la seconde édition du Festival Européen des Séries TV « Série Séries » et de la 10e Journée de la création TV.Manifestation également ouverte au public qui a ainsi pu découvrir gratuitement une vingtaine de séries européennes projetées en avant première et suivies d’études de cas en présence des équipes artistiques (auteurs, producteurs, réalisateurs, compositeurs...) afin de comprendre les méthodes de fabrication de ces séries.


Newstele vous propose de revenir en images sur cet événement

 


 

Les séries scandinaves, un modèle de réussite en Europe
Depuis plusieurs années, les scandinaves continuent à nous surprendre avec des séries de grande qualité, faisant preuve de créativité, d'audace et de renouvellement dans le choix des sujets traités. On connaissait Borgen, The Killing et plus récemment Real Humans diffusées sur Arte... De nouvelles séries toutes aussi brillantes ont été révélées durant ces rencontres de Fontainebleau comme Rita (série danoise bientôt sur Canal+) et 30 Degrees in February, une remarquable série suédoise qui on l'espère, trouvera bientôt un diffuseur en France.


« Real Humans » saison 2, présentation en exclusivité mondiale

real-humans.jpgLa comédienne Marie Robertson (qui interprète le rôle de Béa) a fait partager aux professionnels et au grand public son expérience sur la série suédoise « Real Humans », lors d'une étude de cas sur la série.

 

A l'occasion de Série Séries, les premières images de la deuxième saison de Real Humans ont été dévoilées en exclusivité mondiale à Fontainebleau alors que cette nouvelle saison est toujours en cours de tournage et ne sera diffusée en Suède qu'à partir de décembre prochain.

Dans cette saison 2, les hubots sont infectés par un virus informatique qui les rendent violents et imprévisibles... Les humains semblent alors ne plus pouvoir les contrôler... Cette deuxième saison devrait permettre de développer plus en profondeur les personnages avec également plus de suspens, a confié le producteur de la série Henrik Widman. Avec 22% de part d'audience lors de son lancement en Suède et 1,3 millions de téléspectateurs en moyenne lors de la diffusion en France sur Arte, la première saison de cette brillante série avait connu un large succès. Une troisième saison est déjà envisagée et devrait être développée à partir de l'automne prochain.

 

« 30 Degrees in February », une série suédoise audacieuse

30deg-in-february.jpg« 30 degrees in February » suit le parcourt d'hommes et de femmes qui décident de quitter le froid de la Suède pour les plages de la Thaïlande. Pour eux, c'est le départ d'une nouvelle vie. Mais rien n'est jamais aussi simple...
Lors de l'étude de cas consacrée à cette série, les professionnels et le public ont tenu à souligner la qualité remarquable de cette fiction et l'audace du sujet traité.
Immense succès en Suède avec 34 % de part d'audience lors de la première diffusion, cette série pleine d'humanité et de générosité confirme l'excellence Suédoise en matière de séries TV.
Diffusée également en Finlande et au Danemark puis récemment vendue en Grande Bretagne et en Allemagne, elle n'a pourtant pas encore trouvé un diffuseur en France.
Nommée meilleur drame de l'année au Prix Kristallen de la TV Suédoise, 30 Degrees in February illustre la prise de risques des diffuseurs suédois là ou les diffuseurs français montrent une plus grande frilosité. Les producteurs de la série ont reconnu avoir pu communiquer et échanger très facilement avec les diffuseurs dans un climat de confiance, ce qui fait clairement la différence avec la France. Et fait rare pour être souligné, l'un des scénaristes de la série n'a pas hésité a révélé aux professionnels et au public français la fin de la saison 1 et une partie de l'intrigue de la saisons 2, allant même jusqu'à dévoiler certains gros spoilers (morts de personnages...) alors que la première saison de cette série n'a pas encore été diffusée en France...

 
Nicole Jamet : « Il y a des talents partout en France mais ils ont du mal à émerger à la télévision.[...] Les diffuseurs ne sont pas à la hauteur»
Newstele est allé à la rencontre de Nicole Jamet (scénariste et coprésidente de Série Séries) et Bénédicte Lesage (Productrice et membre du comité éditorial Série Séries) afin de leur demander simplement ce qui manque aux Français pour atteindre la qualité de ces séries scandinaves, souvent créatives et qui se renouvellent. Pour Nicole Jamet, les diffuseurs ont clairement une part de responsabilité : « Les diffuseurs ne sont pas à la hauteur. Un diffuseur est un découvreur de talents, et si les talents n'émergent pas suffisamment, c'est qu'on ne va pas les chercher ou qu'on ne sait pas les trouver ».
Bénédicte Lesage regrette que les diffuseurs manquent de volonté quant à innover et renouveler les genres : « On remarque qu'en France, on est souvent dans le genre policier ou dans le genre de la comédie. On a en effet une palette de couleurs beaucoup moins large que dans ces pays scandinaves ou il font de l'anticipation comme dans Real Humans ou du registre politique comme dans Borgen. Aujourd'hui les talents sont là mais il faut qu'on ait en face de nous des diffuseurs qui aient envie de cette diversité de propositions ».

 

Un Village Français, secrets de tournage...

un-village-francais-newstele.jpgUn Village Français, série emblématique de France 3 largement saluée par la critique et le public, reviendra à l'antenne dès la rentrée prochaine à l'occasion de la diffusion de la cinquième saison. Cette dernière débute en septembre 1943 et se concentre principalement sur le STO (service du travail obligatoire en Allemagne) et la naissance des premiers maquis.
Phillippe Triboit (co-créateur et réalisateur), Frédéric Krivine (co-créateur et scénariste) et Emmanuel Daucé (producteur) ont révélé une partie des processus de fabrication de la série lors d'une étude de cas. Frédéric Krivine est notamment revenu sur l'évolution de la narration : « Sur les 12 premiers épisodes de la série, nous avions des ellipses entre les épisodes avec un thème fort. A partir de la saison 3 (épisode 13), on a voulu renforcer le potentiel addictif de la série en faisant appel à des cliffhangers et en resserrant la période de chaque saison ».

Jean-Pierre Azemat, historien et conseiller historique de la série, a quant a lui expliqué à quel degré il intervient et en quoi consiste son « droit de regard » sur cette fiction : « Je fais attention à la vraisemblance car il y a des limites à ne pas franchir mais je n'interviens jamais dans la dramaturgie ». Une psychologue travaille également sur la série afin d'être le plus juste possible à l'écran.
La série en chiffres :
- 10 jours de tournage sont nécessaires pour chaque épisode.
- 6 auteurs sont mobilisés pour l'écriture de chaque nouvelle saison.


Newstele est allé à la rencontre de l'un des co-créateurs et réalisateur de la série, Philippe Triboit, qui revient notamment sur le succès de la série, évoque la saison 5 et les premiers éléments de la sixième saison (déjà en écriture) qui devrait se concentrer sur la période de la Libération.

 


 

 

Journée de la Création TV

creation-tv.jpgLa 10e Journée de la création TV qui s'est tenue le 4 juillet à Fontainebleau a été l'occasion de revenir sur l'évolution de la création à la télévision durant ces dix dernières années avec notamment un grand débat animé par Jean-Pierre ELKABBACH en présence de personnalités politiques comme Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET (Députée de l'Essonne) ou de présidents de chaînes comme Rémy PFLIMLIN (Président de France Télévisions). Des sujets comme l'exception culturelle, les nouvelles écritures ou encore les règles fiscales dont s'exonèrent certains opérateurs (comme GOOGLE) ont fait l'objet de nombreux débats.


Nouvelles formes de consommation de la télévision...
Ces dernières années ont vu émerger de nouveaux modes de consommation de la télévision. Les téléspectateurs sont aujourd'hui très nombreux à se tourner vers la télévision de rattrapage (catch-up, VoD, …) qui a connu un développement fulgurant. En 2012, on dénombrait près de 2,5 milliards de vidéos vues en catch-up. La TV connectée quant à elle n'a pas suscité l'engouement qu'on attendait.


Les nouvelles écritures : miser sur l'avenir.
Le développement des nouvelles écritures semblent être aujourd'hui la priorité. Bruno Patino (Directeur général délégué aux programmes, aux antennes et aux développements numériques à France Télévisions ) mise aujourd'hui sur ces nouvelles écritures, même s'il reconnaît investir « à fond perdus ». Néanmoins, « Il s'agit de travailler sur les programmes de demain, ce n'est donc pas à fond perdu puisque c'est pour le futur » a-t-il précisé.


Le numérique favorise l’émergence de nouveaux talents
Le numérique met aujourd'hui en concurrence direct les professionnels et amateurs. Grace à des plateformes de vidéos comme Dailymotion ou Youtube qui favorisent une liberté de productions de nouveaux contenus, de nouveaux talents ont été révélés ces dernières années. Cependant, les producteurs présents lors de ce débat n'en restent pas moins dubitatifs quant au potentiel réel de ces plateformes en ligne.
Le numérique permet aussi de nouvelles interactions vers d'autres supports. En témoigne le succès de la web-série « Les visiteurs du futur », apparue sur Dailymotion puis diffusée sur une chaîne TV.

 

La TV de demain
Les dispositifs de transmédias devraient se généraliser afin de prolonger l'immersion avec des expériences en ligne de plus en plus proches du jeu vidéo. Les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) ont quant à eux permis ces dernières années une véritable interaction pendant la diffusion des programmes. Avec désormais 6 écrans en moyenne par foyer, on ne pense plus à un programme pour un seul usage et un seul écran donné.


Newstele vous propose de revenir en images sur cette 10e journée de la création TV 

 


 

Vers un renouveau de la fiction française ?
Les soirées consacrées à de la fiction française ont diminué. Pire, depuis deux ans, le nombre de soirées consacré à de la fiction américaine a même dépassé le nombre de soirées consacré à de la fiction française. Néanmoins, la fiction hexagonale continue à intéresser les téléspectateurs puisque sur les 100 meilleurs audiences de l'année, 70 concernent des programmes de fiction française. Même si du chemin reste à parcourir, la fiction française connaît un renouveau certain.
En témoigne les très bon scores d'audience des séries Ainsi soient-ils (Arte) et Les Revenants (Canal+), deux fictions innovantes et audacieuses diffusées fin 2012. Plus récemment, plusieurs créations françaises (Meurtre à St. Malo sur France 3, Candice Renoir sur France 2, ...) se sont illustrées par leur succès face aux séries américaines, réussissant ainsi l'exploit de battre NCIS sur M6 ou encore Les Experts Las Vegas sur TF1. Après Engrenages ( diffusée dans près de soixante-dix pays, devenant ainsi la série hexagonale la plus vendue) qui fut la première fiction non anglophone vendue à la BBC en prime time, la récente exportation réussie de la série française Les Revenants sur Channel 4 (chaîne de télé britannique) en version originale sous titrée est un signal fort et encourageant pour la fiction française.

 

Pour conclure...
A l'heure ou la fiction américaine envahit nos écrans télé, Série Séries est l'occasion de propulser les séries européennes sur le devant de la scène. Révéler et valoriser le meilleur de la création européennes en matière de séries TV, telle est l'ambition de cette manifestation. Si Arte a été longtemps la seule chaîne à proposer autant de fictions européennes et notamment scandinaves (Borgen, The Killing, Real Humans...), Canal+ semble de plus en plus porter attention à ces séries créatives « venues du froid ». En témoigne leur récente acquisition de la série danoise Rita, projetée en avant-première en France lors de la cérémonie d'ouverture du festival. Enfin, la force de cette manifestation tient incontestablement dans la volonté d'associer des études de cas en présence des équipes artistiques à l'issue de chaque projection.

 

> Newstele vous donne rendez-vous à la fin du mois pour découvrir un dossier spécial fiction française avec des interviews exclusives de scénaristes, réalisateurs et producteurs. 

 

> Retrouvez également notre précédent article sur le festival : « Ouverture du 2e Festival Européen des Séries TV "Série Séries" à Fontainebleau ».

 

Suivez l'actualité médias avec newstele sur twitter, Facebook et Google+ 
Crédit Photo : Newstele/SvetProd

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article