Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site web d’actualités / Médias

Newstele

« Reportages : Les enfants du BAC », sommaire du samedi 5 juin 2010

La rédaction de TF1 propose ce samedi à 13h35 sur TF1 le magazine « Reportages » sur le thème : « Les enfants du BAC ». Un reportage de Catherine Monnier, Paul-Etienne Zahn & Robin Barrière (La Dépêche TV) .


A l'âge où garçons et filles sont encore au collège, Cécile, Alain, Philippe et Olympe passent leur bac. A peine sortis de l'enfance et objets de curiosité pour des étudiants beaucoup plus vieux et parfois envieux, ces plus jeunes bacheliers de France se retrouvent sur les bancs de la fac. Qu'ont-ils fait de leurs années d'avance ? Ces enfants du bac sont-ils des enfants de la chance ?
 
En juin 2003, le journal de 13 heures de TF1 présentait Cécile, 14 ans et candidate au bac scientifique à Nice. Un parcours TGV : des classes primaires effectuées en trois ans, le collège en deux ans. Cécile est en fait « intellectuellement précoce ». Elle a aujourd'hui 21 ans et poursuit des études à l'Ecole Vétérinaire de Nantes.
 
Trois violons, un violoncelle... Des quatre musiciens qui composent le quatuor Modigliani, Philippe est le benjamin. A 15 ans, Philippe passe son bac et est admis au Conservatoire de Paris. Il raconte : « Je me suis retrouvé violoniste sans même m'en rendre compte. Je ne me suis jamais demandé : qu'est-ce que je vais faire comme métier ? J'ai toujours trouvé que c'était une grande chance ». Philippe enchaîne un succès après l'autre mais tous les enfants du bac ne suivent pas forcément la même voie.
 
Il y a trois ans, à Nice, Olympe a découvert les bancs de la fac alors qu'elle avait 13 ans. Repérée dès la maternelle, avec un QI de 150, Olympe saute quatre classes. « Je pense que la précocité c'est bien mais dans certaines limites. Pour l'instant, je n'ai pas eu beaucoup de réussite. J'ai loupé mon année de médecine, mon année de droit... ». Ce qu'Olympe souhaiterait, c'est que « les gens cessent d'avoir des a priori sur les enfants précoces ».  
 
 A 50 ans d'écart, Alain n'oubliera jamais « Ouest France, le 15 juin 1960 ». Alain a alors 14 ans et mesure 1m33. « Quand je me suis présenté au lycée pour passer le bac, on ne m'a pas pris. Il a fallu vraiment que j'affirme que je venais passer le bac. Personne n'y croyait. J'étais tellement petit... » A 15 ans, il commence comme étudiant à la faculté des sciences et y devient ensuite enseignant-chercheur.

 

Suivez l'actualité médias avec newstele sur twitter et Facebook
Crédit photo : TF1/DR

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article