Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site web d’actualités / Médias

Newstele

« Reportages », sommaire du samedi 20 juillet 2013

Reportages A Claire CoudrayLa rédaction de TF1 propose ce samedi à 13h25 sur TF1 le magazine Reportages, présentée par Anne-Claire Coudray. Sommaire

 

13h25 - A la poursuite des fugitifs... Des agents très spéciaux Un reportage de Une enquête de Thomas Lelong.
Exceptionnellement, Reportages propose de suivre un document d'une heure sur la vie quotidienne des enquêteurs de la BEDJ : la brigade d'Exécution des Décisions de Justice. Des interpellations au petit matin, des enquêtes longues, chaque année ces "chasseurs" de la Police Judiciaire rattrapent en moyenne 1400 condamnés en fuite. Criminels, braqueurs, trafiquants de drogues, délinquants sexuels... ils traquent quotidiennement les fugitifs. Six mois d'enquête aux côtés des policiers de la Brigade des Fugitifs à la Préfecture de Police de Paris.
 
En face du Palais de Justice de Paris, le QG de la BEDJ. Ce matin, les policiers écoutent les conversations entre deux hommes en fuite depuis six mois après une condamnation pour une violente agression. Cédric et Richard, deux des inspecteurs de la Brigade, se livrent à un repérage minutieux et discret des lieux où vivraient les deux complices...  Briefing à quelques heures de l'interpellation avec les hommes de la BRI venus en renfort  "Il faut faire gaffe, ils sont dangereux, ils risquent d'être armés. La femme de ce mec-là, il faut faire attention, c'est une vraie tigresse. Il y a un gamin en bas âge... Il va y avoir du sport !" A 5 heures et demie du matin, tout le monde est prêt "on ne sait jamais ce qu'on va trouver derrière la porte" L'interpellation est musclée.... Mais le premier homme ne résiste pas. Dans un immeuble voisin, son complice finit par être arrêté à son tour alors qu'il tentait à nouveau d'échapper à la police. Fin de cavale.... Malgré leurs tentatives de négociations auprès de la Procureure, cette fois-ci, ils vont passer 27 mois derrière les barreaux.

 

14h25 - Zeros de conduite Un reportage de Sarah Oultaf, Clément Alline. Monteuse

Depuis le début de l'année, le nombre de tués sur les routes a augmenté de plus de 10%, car le comportement des automobilistes français est loin d'être exemplaire : excès de vitesse, téléphone au volant, stratagèmes en tous genres pour ne pas perdre de points.  La police  traque les citoyens qui dépassent les limites de la légalité.
Sandrine et Florent sont deux motocyclistes de la Préfecture de police de Paris. Avec leur moto banalisée, ils prennent en chasse un motard qui roule à plus de 200 km/h. Après quelques kilomètres de poursuite, ils finissent par arrêter le chauffard. "Une conduite comme ça c'est sur circuit. Il y a assez de morts comme ça sur les routes !".

 
La police ne peut rien contre ces faiblesses du système. Elle réprime d'autres comportements à risques. Comme le téléphone portable au volant. Une pratique en constante augmentation. Cela peut paraître inoffensif, mais le risque d'avoir un accident est multiplié par trois.
D'autres ont payé cher leur imprudence au volant. Il y a encore quelques années, Julien était loin d'être un conducteur modèle. Jusqu'au jour où un accident de voiture a failli lui coûter la vie. "Avant, je me permettais de faire des excès de vitesse, je n'étais pas exemplaire. Mais maintenant je respecte le code de la route". Aujourd'hui à 29 ans, il souffre encore de problèmes neurologiques et sa main gauche est restée paralysée. Pour que son histoire serve d'exemple, depuis 4 ans il a intégré l'association "Victimes et Citoyens". Ce soir, dans cette boite de nuit, Julien et d'autres membres de l'association vont avertir les jeunes sur les risques de l'alcool au volant. Mais Julien a bien du mal à convaincre certains clients de ne pas boire. "Moi je ne m'engage pas, c'est de l'hypocrisie, et ça m'a jamais empêché de rentrer chez moi" Des propos irresponsables qui choquent les membres de l'association. "C'est énervant ils ne se rendent pas compte qu'il y a un vrai risque !" Chaque année, 900 conducteurs de moins de 25 ans perdent la vie sur les routes de France. Presque la moitié de ces morts sont dues à l'alcool. 

 

Suivez l'actualité médias avec newstele sur twitter, Facebook et Google+ 
Crédit Photo :
TF1/C.Chevalin

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article