Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site web d’actualités / Médias

Newstele

« Reportages », sommaire du samedi 22 septembre 2012

Reportages-claire-chazal-tf1.jpg

La rédaction de TF1 propose ce samedi à 13h25 sur TF1 le magazine Reportages, présentée par Claire Chazal. Sommaire

 

13h25 - Urgences à Venise Un reportage de Bertrand Aguirre et Remi Cadoret
A Venise, les pompiers, les policiers, les ambulanciers ont un point commun : ils ont tous leurs permis bateau. 24h sur 24, par tous les temps, les services d'urgences de la "sérénissime" sillonnent les canaux pour répondre aux appels des 60.000 Vénitiens et des 200.000 touristes qui la visitent chaque jour. Bertrand Aguirre et Remi Cadoret les ont suivis au fil de l'eau.


Construite sur un bras du Grand Canal, la caserne des pompiers de Venise n'a pas de garage juste 3 pontons. 60 pompiers se relaient par groupe de 20 pour assurer 24 heures sur 24 une force d'intervention.  Andreas Scarpa est "vigili del fuoco" et, en 15 ans de carrière, il n'a jamais mis les pieds dans un camion de pompiers : "En tant que Vénitien, je suis né pour ainsi dire sur un bateau. Mon père était pécheur et, quand j'étais petit, je passais plus de temps sur l'eau qu'à la maison. J'étais dehors nuit et jour, sur le bateau. C'est mon univers. Quand je suis sur la terre ferme, y'a quelque chose qui ne va pas". Outre la cité, les pompiers de Venise veillent sur une centaine d'îles, quelque cent soixante canaux et environ quatre cents ponts. "Il y a beaucoup de circulation, regardez toutes les gondoles, toutes les barques qui sont là dès le matin et qui travaillent. C'est parfois difficile pour nous de passer avec toutes ces barques, surtout quand on part sur une urgence. Il faut faire très attention aux gondoles, aux vaporettos, aux péniches".


14h05 - Les marins contre les pirates Un reportage de Danièle Costantini et Christophe Espenan.
Infesté de pirates, l'Océan Indien est aujourd'hui la zone maritime la plus dangereuse du monde. L'affaire du Ponant, jugée à Paris en juin 2012, rappelle que les plaisanciers courent de grands dangers à traverser l'océan, il en est de même pour le transport maritime commercial. Nous avons passé plusieurs semaines avec les marins de l'Aconit, une frégate partie renforcer l'opération Atalante au large des côtes somaliennes et du golfe d'Aden.
 
A Toulon, 200 marins, hommes et femmes, s'apprêtent à partir en mission dans le cadre de la mission Atalante, coalition navale européenne destinée à lutter contre la piraterie. La force de dissuasion militaire a déjà permis depuis 2010 de faire baisser le nombre d'attaques, mais la pression ne se relâche pas. Les marins partent pour 4 mois de mission en mer. Parmi les membres d'équipage, Gurwan, 20 ans. Il part pour la première fois et avoue être prêt à donner sa vie s'il le faut. Il faut dire que dans sa famille, on est marin de père en fils. Amandine, 26 ans, aime cette vie qui pourtant l'éloigne de son mari au moins 6 mois par an : "j'ai choisi et cette vie me convient, tant que je n'ai pas d'enfant. Après, il faudra choisir. Le rythme est souvent dur mais, dans la marine, on ne fait pas la différence entre les hommes et les femmes. A bord, il n'y a que des marins alors on essaie de faire aussi bien que les hommes ".
Sur le quai, les adieux sont émouvants : les enfants pleurent, les femmes tiennent le coup, les marins cachent leur émotion.... Mais tous ont le coeur serré. Une fois en mer, il n'y a plus que la mission qui compte et l'esprit de famille à bord.

 

Suivez l'actualité médias avec newstele sur twitter et Facebook

Crédit Photo : TF1/J.Cauvin

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article