Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site web d’actualités / Médias

Newstele

« Sept à huit », sommaire du dimanche 14 février 2010

harry-Roselmack-2-.jpgCe dimanche, Harry Roselmack présente un nouveau numéro de  « Sept à Huit », dès 18:50 sur TF1. Sommaire :

Attraction fatale
Ses amants recherchaient l'amour, mais elle s'est envolée avec leur argent. La justice l'a condamnée à trois ans de prison, dont un an ferme, pour abus de faiblesse : elle aurait soutiré 200 000 euros à un schizophrène placé sous curatelle. Sept à Huit a retrouvé cette très chère séductrice... Elle nie et a fait appel mais d'autres hommes mettent en cause cette femme divorcée de 44 ans. Ils l'ont connue via des sites de rencontres sur Internet ou par des petites annonces. Caméléon capable de s'adapter à la personnalité de chacun, elle est devenue leur maîtresse. Sous de multiples prétextes, elle leur aurait demandé de l'argent. Ils ont accepté et ont perdu des dizaines de milliers d'euros. Reportage de Christophe Widmann, Ioulia Kapoustina, Jérôme Alexandre et Didier Barral.

Bébés sur catalogue
Pour son premier enfant, Rosemary n'a rien laissé au hasard. Infertile, cette Californienne s'est adressée à une agence spécialisée dans le don d'ovules. Sur catalogue, elle a pu choisir une donneuse parmi des dizaines de profils : une jeune femme blonde, intelligente, grande, en bonne santé.  Elle a aussi choisi le sexe du bébé : elle veut une fille, elle l'aura. Tout cela est illégal en France, mais moyennant quelques dizaines de milliers de dollars, tout à fait possible aux Etats-Unis. D'autres agences permettent de choisir les donneurs de sperme. Personnalité, profession, forme des yeux, jusqu'à une éventuelle ressemblance avec une célébrité pour les parents qui voudraient un donneur qui pourrait ressembler à Brad Pitt ou David Beckham... Enquête de Delphine Kluzek et Thierry Vivier sur le marché des parents en mal de bébé, qui  rapporte plus de 4 milliards de dollars par an aux Etats Unis. 

Le Showman
Son anticonformisme et sa grande gueule lui ont sans doute fait perdre des médailles, mais ils lui ont probablement permis de devenir le patineur préféré des Français. Show man infatigable et sans complexes, champion inventif et audacieux, Philippe Candeloro est le plus titré des patineurs hexagonaux. Il y a quelques jours, il était à Berlin, en répétition pour le prochain spectacle de la compagnie Holiday on Ice. Un rôle d'animateur plus que de patineur : à 38 ans, dont 27 sur la glace, il aimerait devenir comédien. Coaché par le metteur en scène de la comédie musicale le Roi Lion, il n'a toujours peur de rien, et surtout pas du ridicule. Candeloro revient très souvent à Colombes, où tout a commencé pour ce fils d'immigré italien. Il y conserve les costumes des personnages qui ont fait sa gloire, Braveheart, Lucky Luke, D'Artagnan, Matrix. Amandine Chambelland et Jérôme Pavlovsky sont sur les pas de ce patineur baratineur et charmeur, entre sincérité et autodérision, bien décidé à conserver l'amour du public.  

Gueule d'ange : Léonardo Dicaprio
Grâce à lui, le réalisateur Martin Scorsese a retrouvé l'inspiration. Son seul nom assure le financement d'un film. Jusqu'à Kaboul, des enfants demandent la même coiffure que lui à leur coiffeur. Leonardo DiCaprio est une star planétaire. Il a tout joué, les héros romantiques dans Titanic, les flics torturés et sombres dans Shutter Island, son dernier film. Dans le portrait de la semaine, il raconte à Thierry Demaizière l'impact de ses rôles sur sa vie, sa fascination pour les zones d'ombre des être humains, son impossible anonymat, sa volonté d'entrer dans l'histoire du cinéma. Il revient aussi sur son engagement écologique, un choix et un privilège : il l'admet volontiers, quand on a de gros revenus, il est plus facile de vivre " vert ".


Suivez l'actualité médias avec newstele sur twitter et Facebook


Crédit Photo : TF1/ J.M. Sureau

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article